Dix ans dans le top 10

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - – Ca­ro­line Roy

Après dix ans à l’an­tenne de TVA, quel est le se­cret de la lon­gé­vi­té de la co­mé­die de si­tua­tion His­toi­res­de­filles?

« Quand Louis Saia a lan­cé cette sé­rie, il ne croyait ja­mais que ça du­re­rait dix ans », convient le pro­duc­teur d’His­toires de­filles, Jacques Payette.

Au­jourd’hui, à la té­lé­vi­sion qué­bé­coise, il est de plus en plus rare de voir une émis­sion res­ter dix ans en ondes.

« Je crois que la re­cette de notre suc­cès est de ne ja­mais avoir chan­gé de case ho­raire. His­toi­res­de­filles est tou­jours de­meu­rée le mar­di, vers 20 h. En ce sens-là, je re­mer­cie la sa­gesse de TVA de nous avoir tou­jours don­né cette soi­rée. Ça a créé une ha­bi­tude d’écoute très forte », es­time M. Payette.

« Cette as­si­dui­té des cotes d’écoute a per­mis à la sé­rie de se main­te­nir tou­jours dans le top 10 des émis­sions les plus re­gar­dées. His­toi­res­de­filles a réuni plus d’un mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs en moyenne de­puis ses dé­buts. »

SANS PRÉ­TEN­TION

Le deuxième in­gré­dient du suc­cès tient aus­si aux per­son­nages, se­lon Jacques Payette. « Ce sont des per­son­nages près des té­lé­spec­ta­teurs, près de leur quo­ti­dien et sans pré­ten­tion », as­sure-t-il.

« Pour les co­mé­diens, c’était aus­si un exer­cice de théâtre, en­chaîne le pro­duc­teur. His­toi­res­de­filles était tour­née de­vant un pu­blic. Il y avait donc un com­pro­mis entre la té­lé­vi­sion et le théâtre. »

À L’ÉTRAN­GER?

Pour l’ins­tant, le pro­duc­teur in­dique qu’il n’est nul­le­ment ques­tion d’une suite à His­toi­res­de­filles dans quelques an­nées. Est-ce que la sé­rie pour­rait être ven­due et connaître une deuxième vie à l’étran­ger?

« Le concept pour­rait se vendre dans un autre pays, mais la sé­rie ori­gi­nale est une pro­duc­tion très lo­cale. Et vendre un concept, ce n’est ja­mais évident », dit M. Payette.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.