L’ANI­MA­TION LUI MAN­QUAIT

La tâche de pro­duc­trice, c’est bien beau, mais ce n’est pas suf­fi­sant pour l’éner­gique Chan­tal La­croix, qui re­pren­dra bien­tôt du ser­vice comme ani­ma­trice de l’émis­sion Lacol­lec­tion à TVA.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Ca­ro­line Roy

Sa der­nière ex­pé­rience d’ani­ma­tion s’est ter­mi­née en peu abrup­te­ment en jan­vier der­nier, lorsque TQS, aux prises avec des pro­blèmes fi­nan­ciers, re­pous­sait la dif­fu­sion de son émis­sion 60mi­nu­tes­de­bon­heur.

Mais ces der­niers mois, Chan­tal La­croix a été loin de se tour­ner les pouces. Au contraire, elle s’est concen­trée sur sa boîte de pro­duc­tion, Ke­nya, pour dé­ve­lop­per de nou­veaux pro­jets té­lé, dontRe­cettes en­ve­dette, ani­mée par Thier­ry Da­raize à Ca­nal Vie.

Sans comp­ter qu’au prin­temps der­nier, Chan­tal La­croix s’est jointe à l’équipe d’André Ro­bi­taille à la ra­dio Ro­ckDé­tente, où on peut l’en­tendre tous les ma­tins de la se­maine.

N’em­pêche que l’ani­ma­tion à la té­lé lui man­quait. « Après TQS, le re­cul a été bé­né­fique, ra­conte Chan­tal La­croix. Ça m’a don­né le temps de par­tir des émis­sions et de dé­ve­lop­per da­van­tage Ke­nya Pro­duc­tions.

« J’aime être pro­duc­trice, mais j’aime aus­si ani­mer. Je ne sou­haite pas lan­cer dix pro­jets de té­lé par an­née. Je n’ai pas l’am­bi­tion de trans­for­mer Ke­nya en boîte de pro­duc­tion comme Zone 3 ou Avan­ti car l’ani­ma­tion m’in­té­resse aus­si », ex­plique-t-elle.

LACOL­LEC­TION

Chan­tal La­croix a si­gné un contrat de deux ans avec TVA. La pre­mière por­tion de son man­dat avec le ré­seau se­ra consa­crée à l’ani­ma­tion de Lacol­lec­tion ce prin­temps.

Cette té­lé­réa­li­té en huit épi­sodes re­grou­pe­ra dix de­si­gners de la re­lève. À la fin, après bien des épreuves, il ne res­te­ra qu’un seul de­si­gner, qui rem­por­te­ra un contrat de 100 000 $ avec les ma­ga­sins La Baie pour créer une col­lec­tion de prê­tà-por­ter.

« Lacol­lec­tion tombe exac­te­ment dans mes cordes. C’est une émis­sion qui vise à lan­cer une car­rière de de­si­gner. En tant qu’ani­ma­trice, je vais être dans le monde et sur le ter­rain, ça me plaît », dit Mme La­croix.

Que fe­ra-t-elle par la suite? Mys­tère. Des dis­cus­sions sont en cours avec TVA. « Des idées, ça ne manque pas. Pour l’ins­tant, je me concentre sur La col­lec­tion. D’ici ce prin­temps, j’ai du pain sur la planche », avoue celle qui est aus­si pro­duc­trice au conte­nu de La col­lec­tion.

« On es­saye de trou­ver quelque chose à fa­çon­ner au­tour de Chan­tal. Un pro­jet fait sur me­sure pour elle », in­dique pour sa part France Lau­zière, vice-pré­si­dente de la pro­gram­ma­tion à TVA.

Pour Chan­tal La­croix, TVA consti­tue en quelque sorte un re­tour aux sources. « TVA, c’est un na­tu­rel, j’ai com­men­cé ici. C’est un dif­fu­seur près des gens dont le but pre­mier est de ré­pandre le bon­heur. Je car­bure à ça », dit-elle. Chan­tal La­croix a en­tre­pris sa car­rière comme pré­sen­ta­trice à Mé­téoMé­dia. En 1995, elle s’est en­suite re­trou­vée à TVA, à l’émis­sion du ma­tin Sa­lut, bon­jour!, puis elle a par­ti­ci­pé à Scène de­rue et La­vieàMon­tréal. En 1999, elle a fait ses dé­buts à TQS avec l’émis­sion Par­tis­pourl’été. Mais elle a vrai­ment conquis le pu­blic avec Don­ne­zau­sui­vant, une émis­sion dont le concept était de rendre ser­vice à un proche et de créer ain­si une chaîne de bon­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.