Le re­tour du Gros­Nou­nours

Gra­fi­gner, c’est ce que Ma­rio Jean se pro­met dans son pro­chain spec­tacle.

Le Journal de Quebec - Weekend - - ACTUALITÉS - – Agnès Gau­det

Mine de rien, en fai­sant rire, le Gros Nou­nours pas­sede sé­rieux­mes­sages. Avec ses nou­veaux nu­mé­ros, il pro­met d’être un peu plus in­ci­sif et de nous­bras­se­run­peu.

L’hu­mo­riste plai­san­te­ra no­tam­ment­sur­la­po­li­tique de notre pays: «On donne20$àno­trea­doet on­se­gar­ro­che­pour­comp­ter le change, dit-il, alors qu’on donne notre sa­laire en im­pôt sans rien faire. On de­vrait s’im­pli­quer plus, ins­tau­rer le ser­vice po­li­tique obli­ga­toire.»

Ma­rio traite aus­si de la vie de couple et de la sexua­li­té. «Je suis dé­pas­sé, c’est qua­si­ment pas des jokes, dit-il. Au­jourd’hui, il y a les échan­gistes, la porno, les jeunes filles qui font des pipes. Je suis pus ca­pable de suivre.»

Père de deux fils de 14 et 10 ans, il pré­sente in­évi­ta­ble­ment un nu­mé- ro sur les ados. «Je sug­gère de consul­ter le do­cu­ment (fic­tif) of­fi­ciel du CLSC Com­ment­com­pren­dre­vo­trea­do. » Dan­sun­nu­mé­roun­peu plus com­plexe tech­ni­que­ment, Ma­rio, dans le dé­cor d’un théâtre de ma­rion­nettes, fe­ra la le­çon aux gens qui boivent et conduisent leur voi­ture. «Ils agissent comme des en­fants, alors on va leur par­ler com­meà­de­sen­fants», iro­nise-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.