UNPLAISIREXIGEANT!

«Heu­reu­se­ment, je n’étais pas dans le même stu­dio que Claude Le­gault parce que le dou­blage de Volt ne se­rait pas en­core ter­mi­né», lance Guy Jo­doin avec un sou­rire qui en dit long sur le plai­sir qu’il a eu à se prendre, le temps d’un film, pour un ham­ster

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - De­nise Mar­tel LeJour­nal­deQué­bec

« On de­vait faire une séance de dou­blage de 15 mi­nutes en­semble pour la pro­mo­tion du film et on en a eu pour une heure 25 mi­nutes! Il y a une grande com­pli­ci­té entre Claude et moi, en par­ti­cu­lier de­puis Dan­sune ga­laxie­près­de­chez­vous… Tout comme avec Fré­dé­rique Du­fort, qui joue ma fille dans Tac­tik, la nou­velle émis­sion qui pren­dra la re­lève de Ram­dam, à Té­lé-Qué­bec, en jan­vier », com­mente le co­mé­dien.

Pré­ci­sons que Le­gault prête sa voix à Volt, le per­son­nage cen­tral du film, tan­dis que Fré­dé­rique Du­fort fait de même pour Pen­ny, la maî­tresse du pe­tit chien qui croit réel­le­ment être un su­per­hé­ros et non une simple ve­dette de la té­lé. Guy Jo­doin de­vient, pour sa part, la voix fran­çaise de Rhi­no, un ham­ster qui est un fan in­con­di­tion­nel de Volt.

DRÔLE MAIS IN­TENSE

« Même seul en stu­dio avec le di­rec­teur de pla­teau et le tech­ni­cien du son, il y a des fois où t’ex­ploses tel­le­ment le per­son­nage est ri­go­lo » confie Jo­doin, en ajou­tant que chaque séance de tra­vail, d’une du­rée de trois ou quatre heures, est ex­trê­me­ment in­tense. « Je me sou­viens qu’une fois, je suis sor­ti com­plè­te­ment en la­vette. J’étais to­ta­le­ment épui­sé parce que Rhi­no avait à par­ler fort et était to­ta­le­ment exu­bé­rant », ra­conte-t-il.

« Les scènes sont sou­vent amu­santes, mais le tra­vail est très exi- geant. Ce n’est pas tout de lire ou de dire le texte.

La bande texte en fran­çais dé­file très vite au bas de l’écran et il faut la dire en pre­nant la voix du per­son­nage tout en met­tant l’émo­tion aux bonnes places, se­lon les gestes, et ce, après avoir trou­vé l’ac­cent qui se si­tue à quelque part entre la France et le Qué­bec », pré­cise le co­mé­dien, qui a consa­cré en­vi­ron 20 heures à dou­bler Rhi­no. « Heu­reu­se­ment, on nous a don­né de la la­ti­tude et du temps parce que nous sa­vions que c’était la pre­mière fois que nous avions à prê­ter notre voix à des per­son­nages d’ani­ma­tion. J’avais fait un peu de dou­blage, mais je n’avais ja­mais eu à in­ter­pré­ter un per­son­nage im­por­tant. Nous avions moins de pres­sion que ceux qui gagnent leur vie avec le dou­blage et je les en re­mer­cie », ajoute Guy Jo­doin.

DU JA­MAIS-VU!

D’ailleurs, c’était la pre­mière fois que les Stu­dios Dis­ney fai­saient ap­pel à des ac­teurs connus pour in­car­ner en fran­çais des per­son­nages ani­més. Signe qu’ils mi-sent beau­coup sur cette nou­velle ap­proche et sur Volt ( Bolt en an­glais), à l’oc­ca­sion de son pas­sage à Qué­bec plus tôt cette se­maine, le co­mé­dien était en­ca­dré par des gens de Walt Dis­ney Pictures de To­ron­to… Du ja­mais-vu! Il faut dire que Volt est le pre­mier film d’ani­ma­tion 3D en­tiè­re­ment tour­né dans les Stu­dios Dis­ney.

Outre le dou­blage de Volt et sa par­ti­ci­pa­tion ré­gu­lière dans Tac­tik, Guy Jo­doin conti­nue à li­vrer sa chro­nique d’art et spec­tacle, tous les ma­tins, à la ra­dio de CKOI-FM à Mon­tréal. Il était de pas­sage à Qué­bec, ré­cem­ment, pour le tour­nage de quelques scènes de Àvosmarques…Par­ty2, qui se pour­suit jus­qu’au 25 no­vembre et signe, par ailleurs, la mise en scène du pro­chain spec­tacle de Fran­çois Mo­ren­cy.

PHOTO DA­NIEL MAL­LARD

Pour la pre­mière fois, Guy Jo­doin prête sa voix à un per­son­nage d’ani­ma­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.