TOUT UN CHOC

Los Angeles — Fos­soyeur de l’Amé­rique dans le per­cu­tant film W, d’Oli­ver Stone, où il in­carne le pré­sident George W. Bush, l’ac­teur Josh Bro­lin de­vient, dans Milk de Gus Van Sant, le po­li­ti­cien ven­geur Dan White qui as­sas­sine son col­lègue et porte-éten­dar

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Da­niel Rioux Le Jour­nal

«Les ques­tions qui se posent m’ap­pa­raissent plus in­té­res­santes que les ré­ponses qu’on peut ap­por­ter, juge Bro­lin. Com­mentBu­sha-t-il­pu­de­ve­nir­pré­sident?Pour­quoiDanW­hi­teen est-il ar­ri­vé là? s’in­ter­roge Bro­lin. Les émo­tions ont cer­tai­ne­ment­quel­que­cho­seà voi­ra­ve­cle­com­por­te­mentd’un in­di­vi­du, mais ça n’ex­plique pas tout.»

L’émo­tion que Bro­lin a in­suf­flée dans son per­son­nage pour son in­ter­pré­ta­tion de Bush dansW lui vau­dra d’être l’un des cinq finalistes dans la course au titre du meilleur ac­teur de 2008 et peut-être une sé­lec­tion dans celle du meilleur ac­teur dans un se­cond rôle pour son jeu dansMilk.

«C’est un bon­fee­ling, dit-il du bout des lèvres, maisl’im­por­tant, sur­tout, est d’avoir pu col­la­bo­rer à des films qui font qu’on s’in­ter­roge sur cer­taines choses.»

Bro­lin n’a pas chô­mé ces der­nières an­nées. Après avoir ac­cep­té l’offre de Gus Van Sant pour jouer dansMilk, il s’est pré­ci­pi­té sur le tour­nage de­No Coun­try­forOldMen, puis a sau­té sur ce­lui deMil­ka­vant de re­bon­dir surW

UNE VOIX D’OUTRE-TOMBE

«J’aime les gens qui ra­content des his­toires dans des films. J’ai été choyé et j’ai la sen­sa­tion de lais­ser un pe­tit hé­ri­tage au ci­né­ma grâce aux rôles qu’on m’a confiés.» Ce­pen­dant, au­cun scé­na­rio ne l’avait pré­pa­ré au choc qu’il a en­cais­sé avant d’en­tre­prendre le tour­nage deMilk.

«La ville de San Fran­cis­co a col­la­bo­ré de près à la pro­duc­tion, le maire ac­tuel s’est im­pli­qué pour qu’on ferme

les rues du­rant le tour­nage, mais sur­tout, on a le­vé les scel­lés sur les boîtes des caisses en­tre­po­sées re­la­tives à cette af­faire et j’ai eu le pri­vi­lège d’écou­ter l’en­re­gis­tre­ment­de­sa­veux­deDanW­hi­teaux­po­li­ciers90mi­nutes après son ar­res­ta­tion.»

Bro­lin a été es­to­ma­qué d’en­tendre le meur­trier se plaindre de son sort. «Il ve­nait de tuer deux hommes et se di­sait vic­time d’une in­jus­tice. Sor­tir une arme et ti­rer lui était ap­pa­ru la seule chose à faire.»

LI­BER­TÉS BRI­MÉES

Trente ans après que les Ca­li­for­niens eurent re­je­té la Pro­po­si­tion 6 vi­sant à in­ter­dire l’em­bauche d’en­sei­gnants gais, voi­là que le vent tourne. Le 4 no­vembre, les Ca­li­for­niens ont en­té­ri­né à 52% la Pro­po­si­tion 8 in­ter­di­sant le ma­riage gai.

«Ça­me­ren­verse,je­ne­com­prend­spas!Ce­qui­me­sur­prend le plus, c’est que 70% des Afro-Amé­ri­cains ont vo­té en fa­veur de cette pro­po­si­tion dis­cri­mi­na­toire. Avec tout ce qu’ils ont su­bi, je croyais qu’ils com­pren­draient plus que qui­conque. Com­mej’au­rais­com­pris­qu’une­tel­le­loi­soit­vo­téeauNew Hamp­shire. Mais en Ca­li­for­nie?»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.