Un­hom­mage àson­frère

Marie Car­men dé­die une des chan­sons de son nou­vel al­bum, La mau­vai­se­herbe, à son frère Ré­jean, mort d’une tu­meur au cer­veau il y a quelques mois.

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - - Serge Drouin

La chan­teuse pré­cise tout de go que son frère n’était pas de la mau­vaise herbe. « Au contraire. Pour moi, de la mau­vaise herbe, c’est la force de vivre. C’est ce qu’était mon frère, ex­plique la chan­teuse, émue. De la mau­vaise herbe, ça peut pous­ser entre deux craques d’as­phalte. C’est très fort. »

Cette chan­son est une com­mande que la chan­teuse a de­man­dée à Luc de La­ro­chel­lière. «Luc a écrit La­vieest­si fra­gile. Je vou­lais qu’il m’écrive une chan­son dans la­quelle il di­rait que la vie est forte éga­le­ment.

«Il a très bien com­pris ce que je vou­lais. Avec le rythme reggæ qu’il lui adon­né, c’est très vi­vant comme chan­son.»

Très ma­lade, le frère de Marie Car­men n’a pu en­tendre les ver­sions finales des chan­sons de l’al­bum Ledia­mant avant de par­tir. «Il a en­ten­du quelques dé­mos et il est res­té ac­cro­ché à la chan­son de Luc. Il l’ado­rait. Même qu’il me di­sait qu’il sou­hai­tait me la vo­ler et la chan­ter. C’est pour ça que je la lui dé­die» note-telle.

Pour lui faire plai­sir et une blague, la chan­teuse a même fa­bri­qué, avec un ami, un disque d’or. Elle a of­fert le disque à son frère quelque temps avant son décès. C’était écrit quelque chose comme: «À Ré­jean , pour les 50000 exem­plaires ven­dus de La­mau­vaise herbe.»

PHOTO COUR­TOI­SIE

Marie Car­men, Ledia­mant, un disque de

lu­mière, d’amour et d’espoir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.