Pour le plai­sir des yeux

MAR­RA­KECH, Ma­roc – Le Ma­roc ne cache pas ses am­bi­tions. Le royaume de Mo­ha­med VI veut ac­cueillir 10 mil­lions de tou­ristes, soit 20 pour cent de plus que main­te­nant, à l’ho­ri­zon de 2010.

Le Journal de Quebec - Weekend - - VOYAGES - Jean-Paul Syl­vain Le Jour­nal

Le mar­ché im­mo­bi­lier ma­ro­cain est en plein boom. Certes, les prix grimpent, mais on y fait tou­jours de bonnes af­faires et on peut y vivre à bon mar­ché.

Comme à Mia­mi ou en Ca­li­for­nie, les pro­jets im­mo­bi­liers poussent comme des cham­pi­gnons. Par exemple, le pro­jet im­mo­bi­lier Eden Is­land, proche du golf de Bouz­ni­ka, entre la ca­pi­tale, Ra­bat, et Ca­sa­blan­ca, com­prend une vaste mer in­té­rieure ar­ti­fi­cielle. Tout un luxe, à proxi­mi­té des sables du dé­sert.

Tout pour sé­duire les gens d’af­faires, les globe-trot­ters et les tou­ristes fé­rus d’exo­tisme et de culture.

La di­ver­si­fi­ca­tion des struc­tures d’ac­cueil a tout pour plaire aux Nor­dA­mé­ri­cains que nous sommes. Le golf fait par­tie de cette di­ver­si­fi­ca­tion et y jouit d’une grande po­pu­la­ri­té. Il y a une ving­taine de clubs aux par­cours ma­giques, où les cou­leurs et les odeurs des fleurs, des pal­miers et des chênes cen­te­naires s’en­tre­mêlent. Ce nombre dou­ble­ra au cours de la pro­chaine dé­cen­nie.

Les pro­mo­teurs, conscients de cette po­pu­la­ri­té, construisent des hô­tels, des pa­laces, des riads et des vil­las somp­tueuses à proxi­mi­té des clubs de golf.

MAR­RA­KECH LA ROUGE

Mar­ra­kech, su­perbe ci­té connue comme la « Ville rouge », « la Ville ocre », la « Perle du sud » et la « Porte du sud », compte plu­sieurs ter­rains de golf pres­ti­gieux, dont le Pal­me­raie Golf Pa­lace.

Le golf a eu droit de ci­té au dé­but du siècle der­nier au Ma­roc. Le royaume du Ma­roc est d’ailleurs l’hôte de l’un des ren­dez-vous in­ter­na­tio­naux de­ve­nu in­con­tour­nable pour les pro­fes­sion­nels et les ama­teurs qui s’y dis­putent chaque an­née le tro­phée Has­san II.

Sa­viez-vous qu’à Mar­ra­kech se tient chaque an­née un fes­ti­val de l’humour fran­co­phone et un fes­ti­val de danse fort cou­ru? D’ailleurs, en jan­vier, s’y dé­roule une course pé­destre de 42 km qui em­prunte les rues de la ville. la­quelle compte un mil­lion d’ha­bi­tants, la qua­trième des plus po­pu­leuses après Ca­sa- blan­ca, Ra­bat et Fès.

Mar­ra­kech, en arabe Mar­râ­kis, entre les neiges éter­nelles de l’At­las et le sable brû­lant du Sa­ha­ra, est aus­si cé­lé­bré pour ses pa­lais, ses mos­quées, ses riads et sur­tout ses souks, où oeuvrent 40 000 ar­ti­sans qui se croisent et s’en­tre­mêlent dans les dé­dales de la mé­di­na. Les chants et les danses y de­viennent un mo­ment pri­vi­lé­gié de fête et de com­mu­ni­ca­tion pour les ha­bi­tants de la ville.

La ma­gni­fique porte d’en­trée de la mé­di­na de Mar­ra­kech (la vieille ville, comme le VieuxMon­tréal chez nous), qui s’étend sur plus de 600 hec­tares. On y ac­cède à pied, à che­val, à dos d’âne ou de dro­ma­daire, ou en voi­ture. Ci-contre, le tra­jet en train à par­tir de la gare Ca­sa Voya­geur, de Ca­sa­blan­ca à Mar­ra­kech, prend en­vi­ron trois heures.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.