Àla­dé­fen­sede la­pom­me­de­terre

La pomme de terre nous nour­rit ho­no­ra­ble­ment de­puis des gé­né­ra­tions. Mais de­puis quelques an­nées, elle est vic­time de dé­ni­gre­ment et même d’idées fausses : elle fe­rait gros­sir, contien­drait peu d’élé­ments nu­tri­tifs, aug­men­te­rait le risque de dia­bète, etc.

Le Journal de Quebec - Weekend - - GOURMANDISES - Cin­zia Cuneo Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

En vé­ri­té, une pomme de terre moyenne cuite au four avec sa pe­lure contient moins de ca­lo­ries qu’une por­tion de riz blanc ou de pâtes, plus de vi­ta­mines et de fibres et elle ras­sa­sie da­van­tage. En ef­fet, le vrai pro­blème n’est pas la pomme de terre el­le­même, mais la fa­çon dont on la pré­pare et les quan­ti­tés qu’on in­gère.

Nu­tri­tive et sa­vou­reuse, la pomme de terre s’in­tègre par­fai­te­ment dans un ré­gime ali­men­taire équi­li­bré. De plus, elle est moins chère que les pro­duits cé­réa­liers, sur­tout de­puis l’aug­men­ta­tion im­por­tante du prix de ces der­niers au cours des der­niers mois. En­fin, la pomme de terre étant pro­duite au Qué­bec, la consom­mer est une fa­çon concrète d’ai­der nos pro­duc­teurs et notre éco­no­mie lo­cale.

Un pe­tit con­seil en ter­mi­nant : si la pe­lure ne vous dé­range pas, n’éplu­chez pas vos pommes de terre parce que leurs nu­tri­ments se si­tuent en grande par­tie entre la pe­lure et la chair.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.