LESBLAGUESFUSENTDETOUTESPARTS

Y en a-t-il en­core qui croient que le trio co­mique Les Chick’n Swell joue un rôle op­po­sé à ce que sont ses membres dans la vie de tous les jours? On a pas­sé vingt mi­nutes avec eux, cette se­maine, pour dis­cu­ter du lan­ce­ment de leur nou­veau DVD et on vous c

Le Journal de Quebec - Weekend - - ACTUALITÉS - Philippe Meilleur Le Jour­nal

Ils ne sont pas ar­rê­tables. De­vant nous, Fran­cis Clou­tier, Ghys­lain Du­fresne et Da­niel Gre­nier semblent en per­pé­tuel état de re­mue-mé­ninges . Les blagues et anec­dotes fusent de toutes parts, tel­le­ment qu’on a peine à toutes les consi­gner dans le car­net.

« Un jour, à Gatineau, un fan est ve­nu nous voir après le spec­tacle pour faire au­to­gra­phier un rô­ti de porc bien cuit, ra­conte Da­niel Gre­nier. Il di­sait que c’était pour sa grand-mère, qui nous ai­mait bien! Il y a aus­si ce gars qui nous a de­man­dé de jouer au tic-tac-toe sur son ventre avec un crayon feutre… »

Le trio éclate de rire et re­de­vient un peu plus sé­rieux. Il faut dire que Les Chick’n Swell ont d’ex­cel­lentes rai­sons d’être de si belle hu­meur : leur pre­mier grand spec­tacle a re­çu un bel ac­cueil du pu­blic et a été lan­cé en DVD, cette se­maine. Et si les gars nous ra­content au­tant d’his­toires à pro­pos de leurs ama­teurs, c’est que le lien qu’ils en­tre­tiennent avec eux est ab­so­lu­ment ex­cep­tion­nel. Rares sont les hu­mo­ristes qué­bé­cois à avoir dé­ve­lop­pé un culte aus­si bien im­plan­té que les Chick.

« Ils sont in­tenses en ta­bar­nouche, nos fans, dit Da­niel Gre­nier. Il y en a qui re­tournent sur nos lieux de tour­nage à Vic­to­ria­ville pour re­faire leurs sketches fa­vo­ris. On ap­pré­cie vrai­ment leur sou­tien. »

His­toire de les re­mer­cier concrè­te­ment, le trio a dé­ci­dé, l’été der­nier, de no­li­ser deux au­to­cars au dé­part de Qué­bec et Vic­to­ria­ville pour leur per­mettre d’as­sis­ter à la cap­ta­tion de leur spec­tacle à La­val. « Nous vou­lions qu’ils viennent s’amu­ser avec nous, qu’ils puissent as­sis­ter à ce qui al­lait de­ve­nir le DVD qu’on pré­sente cette se­maine », ex­plique Fran­cis Clou­tier.

VERS L’IN­TER­NA­TIO­NAL

On l’a dé­jà dit, le cer­veau des Chick’n Swell n’ar­rête ja­mais. Le trio n’a pas en­core ter­mi­né la tour­née de son spec­tacle qu’il planche dé­jà sur deux pro­jets té­lé, l’un lo­cal, l’autre in­ter­na­tio­nal.

« On peut dé­crire la pre­mière émis­sion comme un mé­lange de L’agent­fait­la­farce et des Mon­thyPy­thon, ha­sarde Fran­cis Clou­tier. Nous al­lons écrire trois épi­sodes pen­dant le temps des Fêtes et on pro­po­se­ra le ré­sul­tat aux té­lés en­suite.

« Le deuxième pro­jet s’in­ti­tu­leMu­teet se­ra consti­tué de sketches muets des­ti­nés au mar­ché in­ter­na­tio­nal, pour­suit-il. Ce ne se­ra évi­dem­ment pas des blagues de pou­tine; le but est de faire rire les gens peu im­porte leur culture. »

« En at­ten­dant, nous nous concen­trons sur le spec­tacle et le DVD, dit Ghys­lain Du­fresne. D’ailleurs, c’est un jo­li cof­fret à of­frir pour Noël. Même moi, si je le re­ce­vais, je se­rais su­per content (rire gé­né­ral)! »

Ils n’ar­rê­te­ront vrai­ment ja­mais, on vous jure.

C

h ic k ’n

Sw

e ll e n

s p e c ta c le est en ma­ga­sin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.