UN­HOME PASVRAIMENTACCUEILLANT

Avec le monde vir­tuel tant at­ten­du de So­ny en­fin ren­du ac­ces­sible au pu­blic, les uti­li­sa­teurs de PlayS­ta­tion 3 peuvent vi­si­ter Home. Mais iront-ils vrai­ment?

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA UNE - STEVE TILLEY Sun Me­dia

Home, de PlayS­ta­tion, est une ten­ta­tive tech­no­lo­gique am­bi­tieuse vi­sant à ras­sem­bler les uti­li­sa­teurs de PS3 en une seule com­mu­nau­té en ligne. Les joueurs créent une ver­sion vir­tuelle d’eux-mêmes et se ba­ladent dans une uto­pie ur­baine rem­plie de parcs im­pec­cables, d’édi­fices étin­ce­lants… et de pan­neaux pu­bli­ci­taires géants. On n’échappe pas à la pu­bli­ci­té.

Le but est de réunir les joueurs pour qu’ils puissent se ren­con­trer et s’amu­ser en­semble en ligne. Mais, cette se­maine, en me pro­me­nant dans Home avec mon char­mant ava­tar chauve au re­gard terne, at­ten­dant éter­nel­le­ment ma chance de jouer une par­tie de billard, me fai­sant in­sul­ter par des étran­gers et étant té­moin de scènes de har­cè­le­ment sexuel vir­tuel per­tur­bantes, je me suis de­man­dé plu­sieurs fois ce que je fai­sais là.

Il faut quand même ad­mettre que le ser­vice Home est en­core à la phase bê­ta et qu’il ne vous coû­te­ra ja­mais de frais sup­plé­men­taires. Une ver­sion plus éla­bo­rée et plus com­plète (mais en­core en dé­ve­lop­pe­ment) de­vrait pa­raître l’an pro­chain.

DÉ­VE­LOP­PE­MENT COM­MU­NAU­TAIRE

Ils ont quand même été brillants à cer­tains ni­veaux, comme les aires dé­diées à des jeux spé­ci­fiques. Après la sor­tie de la bande-an­nonce de Un­char­ted 2 : Among Thieves, cette se­maine, les uti­li­sa­teurs ont pu se réunir dans la salle thé­ma­tique du jeu pour en dis­cu­ter. C’est un concept vrai­ment réus­si, qui fonc­tionne à mer­veille.

Home peut aus­si ser­vir à pas­ser le temps quand on doit at­tendre pour se joindre à une par­tie. Vous pou­vez vous amu­ser en in­vi­tant vos amis dans votre Home pour ja­ser avant une par­tie de Re­sis­tance 2. Chaque ren­contre se trans­forme presque im­man­qua­ble­ment en soi­rée dan­sante.

Ce­la dit, cet avant-goût de Home n’est pas par­fait, sa prin­ci­pale fai­blesse étant sa len­teur. Se dé­pla­cer prend du temps, com­mu­ni­quer avec les autres prend du temps (à moins d’être équi­pé d’un cla­vier ou d’un casque d’écoute Blue­tooth ven­du sé­pa­ré­ment), char­ger un film dans la salle de ci­né­ma prend du temps (et ce n’est qu’une bande-an­nonce pour Twi­light!), en fin de compte, s’amu­ser prend du temps.

Par exemple, pour­quoi est-ce que les joueurs de­vraient at­tendre en ligne pour jouer au billard, pour abattre quelques quilles ou pour es­sayer une ver­sion dif­fé­rente de Brea­kout dans le parc d’amu­se­ment de Home? Être pris à at­tendre est un in­con­vé­nient de la vraie vie, ce­la n’a pas sa place dans un jeu.

N’ou­blions pas non plus que plu­sieurs uti­li­sa­teurs pro­fitent de leur ano­ny­mat et du monde vir­tuel pour har­ce­ler les autres sans mer­ci.

Ce genre de har­cè­le­ment peut ame­ner So­ny à ban­nir les contre­ve­nants du ser­vice Home, et c’est quand même fa­cile d’igno­rer cer­tains joueurs pour ne plus les en­tendre. De plus, les joueuses qui choi­sissent un ava­tar sexy au­ront sans doute droit à des échanges comme ce­lui-ci (dont j’ai été té­moin après seule­ment 10 mi­nutes dans Home) : Ron­nyDEE5 : Es-tu une fille? BigWa­ter630 : Oui. Ron­nyDEE5 : Dans la vraie vie? BigWa­ter630 : Oui. Ron­nyDEE5 : Prouve-le. As-tu un casque d’écoute? BigWa­ter630 : Non. Ron­nyDEE5 : Si t’en avais un, je te lais­se­rais ***** ma *****. Conver­sa­tion sus­pen­due. Heu­reu­se­ment, Home pos­sède un filtre de vul­ga­ri­tés in­té­gré qui cen­sure les mots gros­siers, mais ce­la ne fonc­tionne évi­dem­ment pas avec ceux qui uti­lisent leur casque d’écoute pour prou­ver leur ta­lent de rap­peur à qui­conque se trouve près d’eux. Or, la com­pa­gnie So­ny a an­non­cé jeu­di qu’elle al­lait sus­pendre tem­po­rai­re­ment la dis­cus­sion pu­blique à haute voix dans Home. Dieu mer­ci!

Pré­sen­te­ment, Home donne l’im­pres­sion d’une com­mu­nau­té en ligne par­faite sur pa­pier, mais conçue sans avoir une idée claire de son fonc­tion­ne­ment au­près des uti­li­sa­teurs im­pré­vi­sibles et im­po­lis.

Leurs in­ten­tions sont bonnes, la tech­no­lo­gie est réus­sie et ce­la a dé­fi­ni­ti­ve­ment du po­ten­tiel, sur­tout s’ils ajoutent les op­tions an­non­cées. Mais, chaque fois que j’ai ten­té d’ex­plo­rer Home (se sol­dant in­va­ria­ble­ment par une er­reur de connexion au ré­seau, un autre signe qu’ils tra­vaillent en­core sur les bogues mul­tiples), je me suis de­man­dé pour­quoi je vou­drais perdre mon temps avec ça au lieu d’uti­li­ser mon PS3 pour jouer à des jeux.

S’il y a une chose que So­ny sait bien faire, c’est amé­lio­rer leurs pro­duits et leurs ser­vices au fil du temps, et c’est pour­quoi Home pour­rait éven­tuel­le­ment de­ve­nir un ou­til es­sen­tiel pour pro­fi­ter plei­ne­ment de l’ex­pé­rience en ligne du PS3.

Mais, en at­ten­dant, je ne per­drai pas mon temps avec Home.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.