La des­ti­na­tion nu­mé­ro 1 des hi­ver­nants

HOL­LY­WOOD, Flo­ride — Le board­walk est en pierres im­bri­quées, avec une piste cy­clable in­té­grée, un sen­tier de jog­ging et, de l’autre cô­té de la pe­tite mu­raille, le sable forme une large plage jus­qu’à la mer sur quatre ki­lo­mètres. Le so­leil est rond comme u

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA UNE - Jean Mau­rice Dud­din Le Jour­nal

Si Hol­ly­wood est la des­ti­na­tion nu­mé­ro un des fa­meux hi­ver­nants, ces mil­liers de Qué­bé­cois à la re­traite qui fuient la neige chaque hi­ver pour le chaud so­leil de la Flo­ride, la ville cô­tière est aus­si un site mer­veilleu­se­ment amé­na­gé pour des va­cances à la plage.

En plus, Hol­ly­wood Beach a com­men­cé, il y a deux ans, une grande res­tau­ra­tion de son board­walk, de ses places pu­bliques, de son parc des arts, de forme ronde, au coeur de son pe­tit centre-ville, pour ra­vi­ver ses in­fra­struc­tures et re­dy­na­mi­ser la des­ti­na­tion tou­ris­tique.

« Les au­to­ri­tés ont aus­si com­men­cé à ai­der les pe­tits hô­te­liers à ra­fraî­chir leurs ins­tal­la­tions, men­tionne Ju­lie Erick­son, de l’of­fice tou­ris­tique, pour dy­na­mi­ser Hol­ly­wood, qui com­men­çait à se faire vieux. »

Ces amé­lio­ra­tions sont les bien­ve­nues pour Hol­ly­wood, qui est sur­tout re­con­nu pour son fa­meux board­walk, éri­gé en 1925 par un vi­sion­naire et fon­da­teur de la ville, Jo­seph Young. Il vou­lait faire de ce coin du pays le centre hup­pé de la côte Est amé­ri­caine, à l’image de la ca­pi­tale du ci­né­ma, sur la côte du Pa­ci­fique, le pre­mier Hol­ly­wood.

Son al­lée pié­tonne le long de la plage est d’ailleurs la seule qui existe sur les cen­taines de ki­lo­mètres de plage en Flo­ride. Les Qué­bé­cois qui sont ha­bi­tués d’y sé­jour­ner ap­pré­cie­ront les in­ves­tis­se­ments de 14 mil­lions réa­li­sés pour re­faire le board­walk, tout en pierres im­bri­quées, ja­dis en as­phalte, avec une piste cy­clable, un sen­tier de jog­ging et un jo­li mu­ret do­té de lam­pa­daires ins­pi­rés du style des an­nées 1920, qui di­visent la plage de l’im­mense al­lée pié­tonne.

FRAN­ÇAIS

Même si, avant la haute sai­son, on en­tend par­fois par­ler fran­çais sur la plage, Hol­ly­wood de­vient la ca­pi­tale amé­ri­caine des Qué­bé­cois dès la mi-dé­cembre jus­qu’à la fin de l’hi­ver.

« Sur la plage, vous n’en­ten­drez alors par­ler que fran­çais », re­marque le Qué­bé­cois d’ori­gine Ri­chard Cla­vet, pro­prié­taire de cinq mo­tels à Hol­ly­wood.

Hol­ly­wood plus que toute autre des­ti­na­tion en Flo­ride est sans doute le pied-à-terre le plus re­con­nu des Qué­bé­cois qui fuient l’hi­ver.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.