∫∫ LACONVERSION D’UN­CONTRE

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA UNE - Ro­bert La­tu­lipe Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Le fait de jouer des conven­tions so­phis­ti­quées telles que le contre de sou­tien ou le contre en ré­ponse n’em­pêche vrai­ment pas de conver­tir à l’oc­ca­sion ces contres en contre de pé­na­li­té.

Ob­ser­vez cette main jouée ré­cem­ment dans une séance de du­pli­ca­ta. Vous pos­sé­dez en Ouest : R73 A852 D1093 74. Votre par­te­naire, l’ou­vreur, gage 1 et votre ad­ver­saire de droite an­nonce 1 . Évi­dem­ment, vous ga­gez alors 1 . Votre ad­ver­saire de gauche dé­cide de sup­por­ter à2 et votre par­te­naire opte pour un contre de sou­tien, le­quel montre 3 cartes dans votre cou­leur. Comme Sud passe, comment pour­sui­vez-vous les en­chères?

Dans une telle cir­cons­tance, il est nor­mal d’hé­si­ter. Or, est-ce une bonne idée de ga­ger 2 ou 2SA? En coeur, vous n’avez que 7 cartes à deux et 2SA pro­met une main in­vi­ta­tion­nelle de 11-12 points. Face au contrat de 2 , vous es­ti­mez faire 4 le­vées : 2 à car­reau et une dans chaque ma­jeure. Donc, vous pas­sez en es­pé­rant faire chu­ter les ad­ver­saires d’au moins un pli, puisque tout le monde est vul­né­rable. Voi­ci les 4 jeux. Don­neur : Est. Tous vul­né­rables. Nord Sud 852 A106 DV9 1043 V64 AR875 DV102 98 En­tame : 7 de trèfle. D’en­trée de jeu, Est gagne l’en­tame du roi de trèfle et re­tourne la dame de pique pour évi­ter de ma­jo­rer deux trèfles du mort. En ef­fet, si Est re­vient de l’as trèfle et qu’il opte pour don­ner une coupe à son par­te­naire, Sud dé­faus­se­ra alors ses piques per­dants et Ouest cou­pe­ra avec ses le­vées na­tu­relles.

À ce mo­ment, le dé­cla­rant gagne de l’as et joue un car­reau pour le va­let. Ouest s’em­presse de jouer sa dame, en­caisse le roi de pique et en­chaîne avec un pique. Est, en main, en­caisse son as de trèfle et re­tourne trèfle pour pro­mou­voir une autre le­vée d’atout à son par­te­naire. Comme le dé­cla­rant doit concé­der en­core deux le­vées de coeur, c’est le dé­sastre. Le clan Est-Ouest en­re­gis­trant deux le­vées dans chaque cou­leur ins­crit 800 points dans sa co­lonne et tous les points de match.

Ce­la montre toute l’im­por­tance de bien ré­flé­chir au choix de nos en­chères : le fait de jouer le contre de sou­tien n’oblige en rien le par­te­naire à ga­ger une cou­leur. Il peut très bien conver­tir ce contre en pé­na­li­té.

À l’aube de cette an­née 2009, je vous sou­haite tous les pe­tits et grands bon­heurs que vous dé­si­rez, de la san­té (c’est tel­le­ment im­por­tant à nos âges !) et de belles vic­toires au bridge. En­fin, à dé­faut de ga­gner, pas­sez au moins de bons mo­ments avec vos amis de bridge. Bon bridge et bonne an­née!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.