LES AR­TISTES EN PLEINE TOURMENTE

Le spectre d’une ré­ces­sion se pro­file sur la scène ar­tis­tique qué­bé­coise, tel un per­son­nage non dé­si­ré. Un sur­vol de l’in­dus­trie de la culture a per­mis de dé­tec­ter un cli­mat d’in­quié­tude bien pal­pable de­vant ce que nous ré­serve 2009. Le mot qui re­vient le

Le Journal de Quebec - Weekend - - CRISE ÉCONOMIQUE - Pierre O. Nadeau

Tous les in­ter­ve­nants ren­con­trés sont sur le qui­vive de­vant ce grand im­pré­vu, qui pour­rait chan­ger nos ha­bi­tudes cou­rantes. Mais le be­soin de di­ver­tir fait consen­sus. Et mieux en­core de faire rire, pro­clame le Grand Rire! Autre consen­sus : le consom­ma­teur se­ra plus sé­lec­tif que ja­mais. De là, l’obli­ga­tion pour les pro­duc­teurs et les dif­fu­seurs de faire le bon choix « en of­frant des billets de spec­tacle à prix rai­son­nables », in­siste le Groupe Gillett.

L’Union des ar­tistes se dit très in­quiète quant au sort qui at­tend ses tra­vailleurs au­to­nomes, en ré­cla­mant une vi­gou­reuse in­ter­ven­tion gou­ver­ne­men­tale.

En re­vanche, ce n’est pas le temps d’être fri­leux; il faut fon­cer, af­firme Pierre Mar­chand, du Groupe Archambault.

Du cô­té de la té­lé, TVA ex­plique qu’il fau­dra re­dou­bler d’in­gé­nio­si­té pour ar­ri­ver à pro­duire de la té­lé de même qua­li­té, mais à un coût moindre.

On pré­voit que le porte-mon­naie sou­la­gé, le consom­ma­teur se­ra ame­né à peut-être ré­éva­luer ses va­leurs. « La pro­chaine ten­dance lit­té­raire an­nonce moins de livres de re­cettes, mais plus de livres de spi­ri­tua­li­té et de phi­lo­so­phie », dit Syl­vie Archambault, des Édi­tions de l’Homme.

PHOTO LES ARCHIVES AFP

ME­TAL­LI­CA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.