Le roi Ro­bert

L’an­née vient à peine de com­men­cer, mais dé­jà, je vous fais une pré­dic­tion : 2009 se­ra l’an­née de Ro­bert Le­page. Théâtre, opé­ra, danse, spec­tacle son et lu­mière : il va (en­core) nous en mettre plein la vue.

Le Journal de Quebec - Weekend - - LES CHOIX DE SOPHIE -

Rien que la se­maine pro­chaine, on au­ra droit à deux grands évé­ne­ments si­gnés Le­page. Le mar­di 13 au Trident, à Qué­bec, les ama­teurs de théâtre pour­ront as­sis­ter à la pre­mière du Dra­gon bleu, la suite très at­ten­due de la Tri­lo­gie des­dra­gons, qui se­ra pré­sen­tée en­suite à Ottawa et à Mon­tréal.

Et le sa­me­di 17, les ama­teurs d’opé­ra pour­ront re­voir sur grand écran La dam­na­tion­deFaust, de Ber­lioz, mise en scène par Le­page pour le Met de New York. L’an­née der­nière, la dif­fu­sion de cet opé­ra dans les ci­né­mas Ci­ne­plex du Qué­bec avait bat­tu des re­cords de spec­ta­teurs. At­ti­rer les foules avec un opé­ra da­tant de 1846, avouez-le, faut le faire! Il faut dire que Le­page a mis le pa­quet avec « l’in­té­gra­tion d’images in­ter­ac­tives gé­né­rées par le mou­ve­ment des in­ter­prètes et par la voix des chan­teurs ».

Cet été, à Qué­bec, on de­vrait pou­voir re­voir le mer­veilleux Mou­linài­mages, le clou des fes­ti­vi­tés du 400e.

Et ce n’est pas tout : j’ai ap­pris que la der­nière créa­tion de Le­page, Eon­na­ga­ta, un mé­lange de théâtre et de danse contem­po­raine, se­ra pré­sen­té cette an­née au Qué­bec. Le su­jet : un es­pion de Louis XV s’ha­bille en femme pour ar­ri­ver à ses fins!

Quand on va voir un spec­tacle si­gné Ro­bert Le­page et Ex Ma­chi­na, on est ébloui par l’ima­gi­na­tion dé­bri­dée du créa­teur ET par les prouesses tech- niques. Comme le Cirque du So­leil, l’art de Le­page in­carne par­fai­te­ment le ma­riage de deux do­maines où les Qué­bé­cois ex­cellent, la créa­tion et la tech­no­lo­gie. Comme s’il avait in­té­gré la poé­sie de Rio­pelle et le gé­nie de Bom­bar­dier.

Le Qué­bec a deux grands créa­teur­sam­bas­sa­deurs, Ro­bert Le­page et Mi­chel Trem­blay, qui re­pré­sentent cha­cun deux fa­cettes op­po­sées et com­plé­men­taires de notre culture. Mi­chel Trem­blay a dé­crit notre culture lo­cale et a réus­si à la rendre uni­ver­selle et in­ter­na­tio­nale. Alors que Ro­bert Le­page, lui, fait le che­min in­verse : il dé­crit notre rap­port à l’in­ter­na­tio­nal et réus­sit à nous ap­prendre des choses sur ce qui se passe au coin de la rue. Pour connaître tous les pro­jets en cours de Ro­bert Le­page, vi­si­tez le site sui­vant : la­ca­serne.net/in­dex2.php/exma­chi­na.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.