Une poé­sie d’une ex­quise beau­té

Une poé­sie d’une beau­té ex­quise im­prègne le ro­man Un­hom­meet­son pé­ché. Avec un style d’une grande ri­chesse lit­té­raire, il dé­peint son coin de pays - le vil­lage de Sainte-Adèle - avec émer­veille­ment. En ce temps de mi­sères, les ha­bi­tants trou­vaient con­so­lat

Le Journal de Quebec - Weekend - - LES CHOIX DE SOPHIE -

«Je ne sais rien de plus éblouis­sant pour les yeux et pour le coeur qu’un le­ver de l’au­rore, en plein hi­ver, sur ce pays de mon­tagnes et de rêves. C’est un spec­tacle, qui pro­voque une sen­sa­tion «d’être éter­nel­le­ment», la sen­sa­tion d’une joie par­faite, com­pa­rable au sai­sis­se­ment qu’on éprouve à la vue su­bite d’un beau corps de femme dans toute la pu­re­té de ses lignes.

«L’au­rore! Mais elle est an­non­cée avec des pré­cau­tions in­fi­nies par le point du jour qui va ou­vrir la porte du ciel de­vant l’aube hé­si­tante et mys­tique, en­ve­lop­pée de voiles mauves et vio­lets. C’est l’ins­tant de l’ex­tase où la neige ap­pa­raît net­te­ment bleue. Puis avec la dou­ceur d’une mu­sique loin­taine, une lu­mière d’or glisse à ras du sol; elle monte gra­duel­le­ment, ain­si qu’un eau prin­ta­nière qui dé­borde sur les col­lines... La neige, su­bi­te­ment, de­vient toute rose pour re­prendre peu à peu sa teinte bleuâtre et sou­mise dès que le so­leil sur­gi­ra dans sa puis­sance, do­mi­nant la terre et les hommes».

«Qu’ils sont nom­breux les gens qui ar­rivent à la vieillesse n’ayant vu que deux ou trois fois le le­ver de so­leil dans leur vie. J’en connais même qui ne l’ont ja­mais aper­çu. In­con­ce­vable!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.