Le sort de Blu-Ray

Le sort de la tech­no­lo­gie Blu-ray, le fait mar­quant de l’his­toire du DVD pour l’an­née qui s’an­nonce, se­rait sur le point d’être tran­ché.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Bruce Kirk­land To­ron­to Sun

Des es­prits cy­niques ont dé­jà son­né le glas de cette tech­no­lo­gie. Or, il y a des in­di­ca­tions contraires vou­lant que ce for­mat spec­ta­cu­laire mais trop cher soit en­fin en train de ga­gner du ter­rain, sur­tout à en ju­ger les ventes im­pres­sion­nantes de la tri­lo­gie La Ma­trice et du film Le Chevalier noir. Dès sa pre­mière se­maine d’ap­pa­ri­tion, Le Chevalier noir a ven­du près de 1,7 mil­lion d’exem­plaires de DVD for­mat Blu-ray à tra­vers le monde, sur un to­tal de 13,5 mil­lions. Le Chevalier noir se­rait le meilleur suc­cès Blu-ray de tous les temps, se van­tait ré­cem­ment le stu­dio War­ner Bros.

Entre ces deux po­si­tions ex­trêmes, et con­si­dé­rant que Blu-ray a non seule­ment sur­vé­cu, mais connu un es­sor en s’im­po­sant comme un for­mat grand pu­blic, Blu-ray a du che­min à faire. Certes, l’an­née 2008 a été dé­ce­vante et ce, même si le DVD for­mat HD a, en jan­vier de l’an­née der­nière, fi­na­le­ment été évin­cé du dé­cor.

La pente se­ra dif­fi­cile à re­mon­ter. À l’aube de 2009, Blu-ray n’avait ar­ra­ché que 5 pour cent de la part du mar­ché nord-amé­ri­cain. Les bailleurs de fonds de cette tech­no­lo­gie doivent main­te­nant af­fron­ter la ré­ces­sion et les con­som­ma­teurs fa­ti­gués et stres­sés par la dé­té­rio­ra­tion de la si­tua­tion éco­no­mique.

En outre, il faut s’at­ta­quer aux prix. Le prix des ma­chines Bluray et ce­lui des disques doivent bais­ser. Quant aux lec­teurs, ils doivent être amé­lio­rés : ils prennent trop de temps à dé­mar­rer lors­qu’on ouvre l’ap­pa­reil et qu’on y dé­pose un disque.

En ef­fet, de nom­breux con­som­ma­teurs sont tout à fait heu­reux de faire jouer leur col­lec­tion clas­sique de DVD dans un lec­teur DVD qui imite la haute dé­fi­ni­tion.

QUA­LI­TÉ DES DVD

Outre ce re­mue-mé­nage au su­jet de la haute dé­fi­ni­tion, l’in­dus­trie des DVD a d’autres chats à fouet­ter. Le contrôle de la qua­li­té, par exemple.

Cer­tains disques ne tournent pas du tout dans les lec­teurs DVD, même si au­cun dom­mage n’est ap­pa­rent. Ou alors l’image gèle dans le mi­lieu d’une scène et s’émiette en frag­ments.

Ou en­core, cer­tains disques en pro­ve­nance des usines contiennent des em­preintes di­gi­tales ou de la pous­sière. D’autres ont mal été scel­lés et ont été égra­ti­gnés dans les dé­pla­ce­ments, quand ce n’est pas de la colle qui a cou­lé sur les disques.

L’in­dus­trie du DVD existe de­puis une dé­cen­nie. Les choses de­vraient s’amé­lio­rer et non se dé­té­rio­rer.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.