Le na­tu­rel re­vien­dra-t-il au ga­lop?

Li­ber­té. C’est ce qui a tou­jours as­sez bien ré­su­mé Les in­vin­cibles. Mais pour une ul­time sai­son, il se­rait plu­tôt ques­tion d’en­ga­ge­ment, de fi­dé­li­té et de confor­mi­té. Psy­ro, Ma­gel­lan, Ca­pi­taine Li­ber­té et Phan­to­man ont-ils réel­le­ment re­mi­sé leur cos­tume?

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Sa­rah Pe­pin Le Jour­nal

À l’époque, l’idée de faire une troi­sième et der­nière sai­son des In­vin­cibles était floue, pas réel­le­ment concrète, plu­tôt re­te­nue.

Les au­teurs, Fran­çois Létourneau, cam­pant P.-A. dans la sé­rie, et Jean-Fran­çois Ri­vard, étaient en fait lit­té­ra­le­ment cla­qués.

« On était tel­le­ment fa­ti­gués... On au­rait pu ar­rê­ter là, la boucle au­rait pu être bou­clée. Mais quand on a vu le der­nier épi­sode, on s’est dit qu’on ne pou­vait fi­nir comme ça. »

Joint au té­lé­phone, Fran­çois Létourneau ajoute à la blague qu’ils avaient tou­jours sou­hai­té faire des In­vin­cibles leur propre Star Wars, soit une tri­lo­gie.

« On sen­tait qu’on avait en­core quelque chose à dire. »

UNE DÉ­NA­TU­RA­TION POS­SIBLE?

Une troi­sième et der­nière sai­son a donc été pon­due, se dé­rou­lant sous le signe de la confor­mi­té, les quatre « in­vin­cibles » se re­trou­vant cha­cun en couple, tran­quilles.

« Ils ne sont pas en­core des adultes, mais ils es­saient de tou­cher à un sem­blant de ma­tu­ri­té. »

Les filles prennent donc plus de place cette an­née à l’écran, les blondes ten­tant de chan­ger leur Car­los, P.-A., Rémi et Steeve, pour qu’ils de­viennent des hommes, des vrais.

« On a es­sayé de mon­trer ce qui ar­rive lors­qu’on es­saie de dé­na­tu­rer quel­qu’un. »

Pour cette fi­nale, les gars es­saient donc de se plier aux exi­gences de leur com­pagne, échouant et se re­le­vant. « Mais jus­qu’où doivent-ils chan­ger? »

IN­VIN­CIBLES JUS­QU’AU BOUT

Fran­çois Létourneau re­con­naît que l’in­sa­tis­fac­tion des gars se­ra pal­pable dès le pre­mier épi­sode, preuve que la dé­marche de leur co­pine ne fonc­tionne pas tout à fait.

« On s’est aus­si amu­sés avec la per­cep­tion du pu­blic. » Les té­lé­spec­ta­teurs ont en ef­fet sou­vent lais­sé en­tendre qu’ils voyaient les « in­vin­cibles » comme des ado­les­cents at­tar­dés.

« Nous, on ne les a ja­mais vus comme des im­ma­tures. Oui, ils ont des dé­fauts, mais c’est ce qui nous les rend at­ta­chants. Et des gens égoïstes, il y en a tel­le­ment! Main­te­nant, à la té­lé­vi­sion, tout est un peu bon­bon. Moi, ça me tape sur les nerfs. »

L’ul­time seg­ment des In­vin­cibles se­ra donc tou­jours fi­dèle à son ton brut, dé­voi­lant le vi­sage par­fois dé­ran­geant de cer­tains mâles contem­po­rains.

Cette der­nière sai­son se­ra éga­le­ment beau­coup plus rem­plie que les deux pré­cé­dentes, se­lon Fran­çois Létourneau.

« Ça a été un tour­nage exi­geant et in­tense. Les épi­sodes sont da­van­tage rem­plis et il y a en­core plus de scènes. De plus, on au­ra un der­nier épi­sode au punch très fort, qui n’est pas ba­nal. » Les in­vin­cibles, dès le 14 jan­vier, à 21 h, sur les ondes de Ra­dio-Ca­na­da.

LES IN­VIN­CIBLES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.