LA BELLE AVEN­TURE

La sep­tième et der­nière sai­son du très po­pu­laire té­lé­ro­man An­nie et ses hommes tire à sa fin. Le co­mé­dien, met­teur en scène et au­teur Denis Bou­chard y oc­cupe les de­vants de l’écran avec Hugo, un per­son­nage droit, res­pon­sable et at­ta­chant, qui a va­lu à son

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Ma­de­leine Le­blanc Le Jour­nal

Quand vous avez ac­cep­té d’en­dos­ser le per­son­nage d’Hugo, quel po­ten­tiel aviez-vous pres­sen­ti pour ce té­lé­ro­man ?

Dès le dé­part, on a été frap­pés, Guy­laine Trem­blay et moi, par la qua­li­té de l’écri­ture. Ce se­rait pré­somp­tueux de dire qu’on sa­vait que ça mar­che­rait très fort, mais on pen­sait que le té­lé­ro­man du­re­rait peut-être trois ans. Ce suc­cès va bien au­de­là de nos es­pé­rances.

Y a-t-il un pa­ral­lèle à éta­blir entre Hugo, le conjoint d’An­nie, et vous­même ? Est-ce un rôle de pure com­po­si­tion ou pui­sez-vous beau­coup à même l’homme que vous êtes ?

J’ai dé­jà été en couple et j’ai un en­fant. C’est ma réa­li­té. Mais vivre 25 ans avec une per­sonne, ça prend un grand ta­lent pour la ré­so­lu­tion de conflits. Avec ce rôle, je me venge sur ma vie (rires). Je suis plus soupe au lait que mon per­son­nage, pour qui j’ai une ad­mi­ra­tion sans borne.

L’émis­sion pren­dra fin ce prin­temps. Qu’est-ce que ce rôle vous a ap­por­té ?

Au dé­but, je donne du mien. Mais à la longue, c’est mon per­son­nage qui m’en ap­prend. C’est un cours de psy­cho­lo­gie 101. Hugo est bien plus sage que moi. L’amour, c’est du tra­vail. On réa­lise ça en vieillis­sant.

Pa­ral­lè­le­ment à votre tra­vail de co­mé­dien, vous agis­sez comme met­teur en scène d’ar­tistes va­riés, comment ces choix se font-ils ?

Ce­la se fait de fa­çon très na­tu­relle. J’ai moi-même com­men­cé à écrire des spectacles comme La Dé­prime avec Ré­my Girard au dé­but des an­nées 1980. Puis j’ai agi comme di­rec­teur ar­tis­tique du Fes­ti­val Juste pour rire. Der­niè­re­ment, Éric La­pointe m’a ap­pro­ché et j’ai mis l’épaule à la roue.

Quels pro­jets pour 2009 ?

Nous pré­sen­te­rons le spec­tacle Ça se fait à deux. Mais avant ça, je se­rai res­pon­sable du gros show Les Glo­rieux, le 2 avril, qui cé­lé­bre­ra les 100 ans du club de ho­ckey des Ca­na­diens et les 75 ans de l’OSM. Je vais aus­si agir comme di­rec­teur ar­tis­tique pour les trois ga­las du Som­met du mil­lé­naire. Et je ter­mine la tour­née de mon one man show Bang !

PHOTO LES ARCHIVES, DI­DIER DEBBUSCHERE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.