LE FEU AU COEUR

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Danièle L. Gau­thier La Presse Ca­na­dienne

MON­TRÉAL — À lui seul, Mau­rice Ri­chard, plus que n’im­porte quel pro­jet de so­cié­té, a éveillé la fier­té, l’en­vie du dé­pas­se­ment, la pas­sion de toute une po­pu­la­tion pei­narde jusque-là.

Tout al­lait chan­gé, au soir du 17 mars 1955, quand le pe­tit Canadien fran­çais a osé s’af­fir­mer dans un monde do­mi­né par les an­glo­phones.

Mau­rice Ri­chard, le film, pré­sen­té en pre­mière, demain, à 19 h 30, à Ra­dio-Ca­na­da, re­crée, avec le ta­lent du réa­li­sa­teur Charles Bi­na­mé, l’époque, l’évé­ne­ment, le géant que fut cet ho­ckeyeur qui ac­cu­mu­lait les re­cords sur la pa­ti­noire. Les fa­meux 50 buts en 50 matchs, c’était lui.

Alors que dans la vie, le « Ro­cket » était plu­tôt un homme si­len­cieux et tran­quille, qui pei­nait du­re­ment dans une usine, sur la pa­ti­noire, il de­ve­nait un de­mi-dieu, un ti­tan à la dé­ter­mi­na­tion re­dou­table. Sa pas­sion se vi­vait sur la pa­ti­noire. Du coup, il in­suf­flait la no­tion d’en­ver­gure à ses com­pa­triotes.

Roy Du­puis, qui tient le rôle prin­ci­pal, réus­sit à s’em­pa­rer de l’es­sen­tiel du hé­ros pour le faire re­vivre une fois en­core sous nos yeux. À ses cô­tés, on re­trouve Ju­lie Le Bre­ton, Ré­my Girard, Ma­rio Jean.

Ce film a rem­por­té neuf prix Gé­nie, dont ceux d’in­ter­pré­ta­tion mas­cu­line (Roy Du­puis) et fé­mi­nine (Ju­lie Le Bre­ton) et ce­lui de la meilleure réa­li­sa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.