POUR SE RE­FAIRE UNE SAN­TÉ

Vous avez fait quelques ex­cès pen­dant les Fêtes? Ras­su­rez­vous, vous n’êtes pas les seuls. Quoi qu’il en soit, pour éva­cuer les toxines et se re­faire une pe­tite san­té, il n’y a rien de mieux que de man­ger de la soupe.

Le Journal de Quebec - Weekend - - GOURMANDISES - Thier­ry Da­raize

IN­GRÉ­DIENTS

Soupe à l’oi­gnon 4 oi­gnons, cou­pés en quatre et tran­chés 2 feuilles de lau­rier 8 baies de ge­nièvre, écra­sées 2 branches de ro­ma­rin frais 250 ml de fond de veau 1 litre d’eau 50 ml d’huile d’olive ex­tra-vierge 50 g de beurre non sa­lé Huile d’ail confit 4 têtes d’ail, en gousse et en che­mise 500 ml d’huile d’olive ex­tra-vierge 10 grains de poivre, concas­sés

PRÉ­PA­RA­TION

Soupe à l’oi­gnon Dans une cas­se­role, faire rô­tir les oi­gnons avec le beurre et l’huile d’olive, lais­ser cuire à feu moyen jus­qu’à ce que les oi­gnons soient d’une belle cou­leur do­rée (ce qui don­ne­ra un bon goût et une belle cou­leur à la soupe).

Ajou­ter le ro­ma­rin, les feuilles de lau­rier, les baies de ge­nièvre et le fond de veau, et lais­ser cuire en­vi­ron trois mi­nutes en dé­ta­chant à l’aide d’une cuillère en bois pour être cer­tain d’en­le­ver tous les sucs des oi­gnons dans le fond de la cas­se­role.

Je vous pro­pose donc, cette se­maine, une ma­gni­fique re­cette de soupe conçue et re­vi­si­tée par Ian Per­reault : soupe à l’oi­gnon na­tu­rel, baies de ge­nièvre et huile d’ail confit. Por­tions : 4 per­sonnes Temps de pré­pa­ra­tion : 20 mi­nutes Temps de cuisson : 1 heure

Ter­mi­ner en ajou­tant l’eau et lais­ser cuire en­vi­ron 45 mi­nutes. As­sai­son­ner au goût. Huile d’ail confit Dans une poêle al­lant au four, mettre les gousses d’ail, le poivre noir et l’huile d’olive. En­four­ner à 325 °F (165 °C) en­vi­ron 30 mi­nutes, puis lais­ser re­froi­dir une heure à tem­pé­ra­ture am­biante.

Pas­ser le tout dans un chi­nois fin pour éli­mi­ner toute par­ti­cule d’ail, afin qu’il ne reste que l’huile d’ail.

Cette huile se conser­ve­ra au ré­fri­gé­ra­teur pen­dant quelques mois.

TRUCS ET CONSEILS

Cer­taines per­sonnes pleurent énor­mé­ment lors­qu’elles coupent de l’oi­gnon, alors voi­ci mes trucs : mettre l’oi­gnon dans de l’eau très froide en­vi­ron 30 mi­nutes avant de le tran­cher, moins de va­peur s’en dé­ga­ge­ra. Il est aus­si très im­por­tant d’uti­li­ser un cou­teau très cou­pant pour ne pas écra­ser l’oi­gnon. En pro­cé­dant ain­si, vous ver­se­rez beau­coup moins de larmes.

COM­MEN­TAIRES D’IAN

La soupe à l’oi­gnon, voi­là une en­trée dont je suis grand ama­teur. Sur­tout quand j’étais jeune et que, après avoir joué de­hors toute la jour­née, l’hi­ver, je ren­trais dans la mai­son et que ma mère avait fait de la soupe à l’oi­gnon, j’étais vrai­ment heu­reux.

En re­vanche, ce que j’aime moins de ce plat, c’est que sou­vent le pain et le fro­mage gra­ti­né ab­sorbent com­plè­te­ment le li­quide. Au­jourd’hui, je fais la soupe à l’oi­gnon en n’in­cor­po­rant ni pain ni fro­mage et, sur­tout, pas de sa­chet déshy­dra­té ; de cette fa­çon, il reste du bouillon. Je la sers en l’ac­com­pa­gnant d’un bon fro­mage et de quelques croû­tons de pain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.