sen­tiers bat­tus

Un nou­veau groupe de rock, qui n’a rien du tra­di­tion­nel band de ga­rage, émerge à Qué­bec : avec son pre­mier al­bum sous le bras, Na­tu­ral Born Tel­lers en­tend se dé­mar­quer avec un rock à la fois lourd et raf­fi­né met­tant à pro­fit les connais­sances ac­quises par

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Pierre O. Nadeau

« Dans le pro­ces­sus de pro­duc­tion de notre al­bum (sor­ti le mois der­nier), nous étions conscients que notre dé­marche sor­tait des sen­tiers bat­tus. Plu­tôt que de suivre les ten­dances gé­né­rales, nous avons dé­ci­dé de mi­ser sur un nou­veau son, quelque chose qui nous res­semble plu­tôt que de ré­pondre à des im­pé­ra­tifs com­mer­ciaux », in­siste le gui­ta­riste Nick Cash. De­puis quatre ans, il fait équipe avec le chan­teur Dave Tell, l’autre gui­ta­riste Matt von Dia­mond, le bas­siste Ste­ven Me­len­sen, sans oublier le bat­teur Isaac Du­mont, ju­gé meilleur bat­teur canadien à l’oc­ca­sion de ré­cents concours.

Le pre­mier al­bum aligne douze com­po­si­tions ori­gi­nales, toutes écrites en an­glais pour cor­res­pondre aux vi­sées in­ter­na­tio­nales de ce groupe de rock’n’roll ins­pi­ré par des lé­gendes comme Queen, Guns N’Roses, Ma­ri­lyn Man­son, Green Day et même The Beatles. La dé­marche mu­si­cale ré­so­lu­ment lourde dans l’en­semble dé­tonne par son as­pect mé­lo­dique et la consis­tance de son conte­nu so­li­de­ment struc­tu­ré. On peut dé­cou­vrir les cou­leurs de Na­tu­ral Born Tel­lers sur le site Mys­pace, où le groupe a ra­pi­de­ment at­ti­ré 10 000 amis.

Fière de cette pre­mière réa­li­sa­tion, qui a ré­cla­mé une mise de fonds de 75 000 $, la for­ma­tion NBT, qui compte par­mi ses ex­pé­riences une aven­ture avec The Lost Fin­gers, s’em­ploie pré­sen­te­ment à mon­ter une équipe so­lide en vue d’at­teindre les mar­chés an­glo­phones canadien et amé­ri­cain. Rê­vant de faire la pre­mière par­tie de Simple Plan, et de pro­fi­ter des vi­trines des grands fes­ti­vals, le quin­tette tra­vaille dé­jà à son pre­mier clip, et même à son deuxième al­bum, de nou­veau aux cou­leurs d’avant-garde.

Le groupe, for­mé de vé­ri­tables bêtes de scène qui s’éclatent tout au long de leur pres­ta­tion, pré­pare son pre­mier spec­tacle qui sur­pren­dra, nous dit-on, à com­men­cer par son ou­ver­ture qui fe­ra ri­va­li­ser les deux gui­ta­ristes sur un air de ...Jean-Sé­bas­tien Bach!

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.