UNE FOR­MULE GA­GNANTE

LE FILM LESSUPPLÉMENTS

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

Tiens, un autre film de foot­ball. De Re­mem­ber the Ti­tans à Any Gi­ven Sun­day, en pas­sant par l’ex­cellent Fri­day Night Lights, la com­bi­nai­son ci­né­ma-foot­ball est une for­mule plu­tôt ga­gnante sur la­quelle Hol­ly­wood aime bien mi­ser. Vous pre­nez une équipe (ou un joueur) sous-es­ti­mée, vous la pla­cez dans un match ou un tour­noi qu’elle n’a nor­ma­le­ment au­cune chance de ga­gner – et qu’elle rem­porte bien sûr – et hop! vous avez votre film, un drame gé­né­ra­le­ment mo­ra­li­sa­teur qui joue sur les thèmes de l’espoir et de la fier­té.

Même s’il n’échappe pas à ces cli­chés et que l’en­semble, très conve­nu, sent la re­cette à plein nez, force est d’avouer que The Ex­press est plu­tôt réus­si. Ce film de Ga­ry Fle­der ( Kiss the Girls, Ru­na­way Ju­ry), ba­sé sur des faits réels, ra­conte l’his­toire d’Er­nie Da­vis, jeune Afro-Amé­ri­cain qui a réus­si l’ex­ploit d’être le pre­mier Noir à rem­por­ter le tro­phée Heis­man (meilleur ath­lète uni­ver­si­taire) avant d’être re­cru­té par une équipe de la NFL, dans l’Amé­rique en­core très ra­ciste des an­nées 1950 et 1960.

On suit donc la car­rière du très ta­len­tueux jeune homme (cam­pé avec jus­tesse par Rob Brown), de ses dé­buts sur le ter­rain à sa pre­mière sai­son au sein de l’équipe de Sy­ra­cuse dans la Ligue uni­ver­si­taire amé­ri­caine, sous la gou­verne d’un en­traî­neur sé­vère et exi­geant (convain­cant Den­nis Quaid). Grâce aux ex­ploits d’Er­nie, l’équipe de Sy­ra­cuse se rend jus­qu’à la grande fi­nale uni­ver­si­taire, qui l’op­pose aux « red necks » ra­cistes de l’équipe de l’Uni­ver­si­té du Texas.

Bref, vous au­rez com­pris qu’il est ici au­tant ques­tion de foot­ball que de ra­cisme et de la lutte pour les droits ci­viques des Noirs. Comme Jim Brown avant lui au foot­ball ou en­core Ja­ckie Ro­bin­son au ba­se­ball, Er­nie Da­vis doit com­po­ser avec le ra­cisme qui do­mine au­tant dans le ves­tiaire que sur le ter­rain. Parce qu’il est noir, Er­nie se fait mal­trai­ter sur le ter­rain et dans le ves­tiaire, au­tant par ses ad­ver­saires que par ses propres co­équi­piers blancs.

C’est cet as­pect so­cial et his­to­rique qui rend The Ex­press plus in­té­res­sant et poi­gnant que la moyenne des drames spor­tifs. L’as­cen­sion d’Er­nie Da­vis vers la NFL de­vient vite un sym­bole de la lutte des Noirs pour les droits ci­viques. Un peu comme Mau­rice Ri­chard et sa contri­bu­tion à l’af­fir­ma­tion du peuple qué­bé­cois dans le film de Charles Bi­na­mé, un autre très bon drame spor­tif.

Un ma­king of du film, quelques scènes sup­pri­mées au mon­tage, un court do­cu­men­taire sur l’his­toire d’Er­nie Da­vis et un en­tre­tien avec le réa­li­sa­teur Ga­ry Fle­der.

PHOTOS LE JOUR­NAL

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.