« QUANDTUAS DUTALENTCOMMEÇA, ÇA NE PEUT QUE BIEN FONC­TION­NER » – Re­né An­gé­lil

Vé­ro­nic Di­Caire n’a pas im­pres­sion­né que les 180 000 per­sonnes qui l’ont vue en pre­mière par­tie de Cé­line Dion. Re­né An­gé­lil aus­si est tom­bé sous le charme. « J’y crois vrai­ment, confie-t-il. Cette fille, je la vois en Eu­rope, aux États-Unis. Elle peut al

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Agnès Gau­det

Le cé­lèbre im­pre­sa­rio sait que Vé­ro­nic Di­Caire peut al­ler loin et il se­ra là pour la gui­der dans son che­mi­ne­ment.

« Nous al­lons l’en­cou­ra­ger, dit-il, et faire ce qu’il y a de mieux pour elle. »

Pour Vé­ro­nic, il a plu­sieurs plans d’ave­nir, à com­men­cer par conqué­rir le coeur des Qué­bé­cois. Après, qui sait, ce se­ra les Amé­ri­cains et les Fran­çais. Re­né An­gé­lil at­tend les nu­mé­ros ty­pi­que­ment fran­çais et ceux en an­glais pour pré­sen­ter sa nou­velle ar­tiste outre fron­tières.

Pour Re­né An­gé­lil, Vé­ro­nic Di­Caire a non seule­ment le ta­lent pour réus­sir par­tout, mais elle a la per­son­na­li­té pour le faire.

« Elle est bonne, sé­rieuse, et gen­tille, di­til. Quand tu as du ta­lent comme ça et la dis­ci­pline qu’il faut, ça ne peut que bien fonc­tion­ner. Dès que je les ai ren­con­trés elle et son ma­ri (Ré­mon Bou­le­rice), j’ai tout de suite su que c’était du bon monde. Et puis, il n’y a pas d’autres femmes qui font de l’imi­ta­tion comme elle le fait.

« La car­rière de Vé­ro­nic Di­Caire, j’y crois vrai­ment, in­siste l’im­pre­sa­rio. C’est d’ailleurs moi qui ai ven­du l’idée d’une spé­ciale té­lé à TVA (di­manche à 20 h 30). Les 180 000 per­sonnes qui l’ont vue sur scène en pre­mière par­tie de Cé­line l’ont

À LA HAU­TEUR

toutes ai­mée. Elles se­ront des mil­liers di­manche soir à la dé­cou­vrir à TVA. »

C’est grâce à Marc Du­pré si Vé­ro­nic Di­Caire s’est jointe à l’équipe de Re­né An­gé­lil. C’est l’hu­mo­riste qu’il est qui de­vait faire la pre­mière par­tie de Cé­line, comme il l’avait fait au Fo­rum de Mon­tréal et au Zé­nith de Paris il y a plu­sieurs an­nées. Mais afin de se concen­trer sur sa car­rière de chan­teur, il chan­gea d’idée. « Trouve-moi quel­qu’un, dans ce cas-là », lui lan­çait alors le gé­rant.

Aus­si­tôt Marc son­gea à Vé­ro­nic Di­Caire, dont il connais­sait le ta­lent d’imi­ta­trice. Mais il fal­lait prou­ver à Re­né et Cé­line qu’elle était à la hau­teur, eux qui la connais­saient à peine, ne l’avaient aper­çue qu’à l’émis­sion De­mandes spé­ciales.

Marc et Vé­ro­nic pré­pa­rèrent aus­si­tôt des per­son­nages et en­re­gis­trèrent une vi­déo qu’ils firent par­ve­nir un mois plus tard au couple An­gé­lil/Dion.

FOR­MI­DABLE

« On a re­gar­dé­çaen avion, se­sou­vient Re­né An­gé­lil. On l’a trou­vée for­mi­dable. Elle imi­tait Isa­belle Bou­lay, Gi­nette Re­no et Cé­line. Cé­line trou­vait ça très drôle et elle riait de bon coeur. On avait dé­jà si­gné avec Gil­bert Coullier pour pré­sen­ter Mi­chel Gré­go­rio en pre­mière par­tie en France, mais avoir vu Vé­ro­nic avant, elle au­rait éga­le­ment fait les pre­mières par­ties de Cé­line en France. »

Re­né An­gé­lil a hâte de voir le nou­veau spec­tacle de Vé­ro­nic Di­Caire, qui dé­bute à Ma­gog le 6 fé­vrier. « Je sais ce qu’elle va faire, dit-il. Ils (Marc Du­pré, Vé­ro­nic et l’au­teur Louis-Philippe Ri­vard) ont des idées ex­tra­or­di­naires. »

PHOTO D’ARCHIVES

Re­né An­gé­lil a beau­coup d’am­bi­tion pour sa nou­velle pro­té­gée, Vé­ro­nic Di­Caire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.