Pri­deandG­lo­ry En­tou­te­loyau­té)

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

dans ry, nou­veau long mé­trage de Ga­vin O’Con­nor ( Mi­racle). Com­me­les­film­sde Lu­met, O’Con­nor brosse ici un por­trait sombre et très dur du mi­lieu po­li­cier new-yor­kais en abor­dant des thèmes ré­cur­rents dans le ci­né­ma amé­ri­cain (la fa­mille, la tra­hi­son, la fier­té, etc.).

En toute loyau­té met en scène une fa­mille de po­li­ciers new-yor­kais : le père (Jon Voight), ses deux fils, Fran­cis (Noah

Il y a quelque chose des vieux films po­li­ciers de Sid­ney Lu­met ( Ser­pi­co, Prince of the Ci­ty)

Pride and Glo- Em­me­rich) et Ray (Ed­ward Nor­ton), ain­si que le ma­ri de leur soeur, Jim­my (Co­lin Farrell). Un soir, lorsque la fa­mille est à un match de foot­ball, quatre de leurs col­lègues perdent la vie dans une af­faire de tra­fic de drogue. Écor­ché de la vie (il est en ins­tance de di­vorce), Ray se voit confier l’en­quête. Ef­fi­cace, il sai­sit ra­pi­de­ment qu’il est ques­tion ici de corruption po­li­cière. Et vous l’au­rez de­vi­né, une piste le condui­ra len­te­ment, mais sû­re­ment à cer­tains membres de sa fa­mille.

Bien mis en scène et bien in­ter­pré­té (im­pec­cable Ed­ward Nor­ton, so­lide Co­lin Farrell, tou­chant Jon Voight), En toute loyau­té est un film po­li­cier as­sez convain­cant, plus noir et bien plus violent que la moyenne. Les scènes d’ac­tion sont bien or­ches­trées et on re­tient quelques mo­ments dra­ma­tiques puis­sants. Mais l’en­semble n’offre rien de bien nou­veau ni d’in­no­va­teur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.