Au goût d’Isa­belle Ra­ci­cot

Juge à la nou­velle sé­rie La col­lec­tion, en ondes à TVA, le mer­cre­di, à 20 h, Isa­belle Ra­ci­cot veut être les yeux des con­som­ma­teurs.

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Serge Drouin Le Jour­nal de Qué­bec

« Pour moi, l’achat d’un vê­te­ment est tou­jours quelque chose d’émo­tif. Quand je vois un vê­te­ment, j’aime ou j’aime pas », dit Mme Ra­ci­cot, en en­tre­vue. « C’est de cette ma­nière que je fais mon tra­vail de juge. Par­fois, il y a des vê­te­ments très beaux lors de dé­fi­lés de mode, mais ce sont des vê­te­ments qu’on ne por­te­rait ja­mais dans la vie de tous les jours. Si tel est le cas, je le di­rai », ajoute-t-elle.

SES HU­MEURS

C’est à la suite d’une au­di­tion qu’Isa­belle Ra­ci­cot s’est re­trou­vée juge à La col­lec­tion. « J’avais tel­le­ment été mau­vaise; je ne pen­sais ja­mais être choi­sie », dit-elle. « Je pense qu’on a son­gé à moi pour cette sé­rie, car j’ai tou­jours fait sa­voir que j’ai­mais les vê­te­ments et ma­ga­si­ner. La mode m’a tou­jours in­té­res­sée », ex­plique-t-elle.

Isa­belle Ra­ci­cot avoue ne pas avoir de goût par­ti­cu­lier en ma­tière de mode. « J’aime pas mal tout ce qui se fait. Par contre, de­puis quelque temps, je re­prends goût à por­ter des robes ou des jupes plus courtes », note-t-elle. « Je m’ha­bille au gré de mes hu­meurs », lance-t-elle. Et l’ani­ma­trice a juste hâte que la sé­rie se ter­mine pour pou­voir contac­ter à nou­veau les jeunes de­si­gners de la sé­rie et leur pas­ser quelques com­mandes : « Ils ont confec­tion­né de très belles pièces. »

DE LA CHANCE

Ar­ri­vée dans le mi­lieu de la té­lé en 1996 — comme re­cher­chiste à Mu­si­queP­lus —, Isa­belle Ra­ci­cot se dit choyée par son mé­tier. « J’ai par­ti­ci­pé à dif­fé­rents types d’émis­sion; à Flash, j’étais dans le gla­mour et les ta­pis rouges; à Ca­nal Vie ( Des idées de gran­deur), je suis avec des gens qui ne sont pas ha­bi­tués avec les ca­mé­ras et qu’il faut rendre à l’aise; à La col­lec­tion, je me re­trouve sur un gros pla­teau de té­lé­réa­li­té. J’adore ça », dit-elle.

Outre la té­lé, Isa­belle Ra­ci­cot est aus­si à la ra­dio Éner­gie, à Mon­tréal. Son contrat doit se ter­mi­ner en juin avec le ré­seau. Re­vien­dra-elle à l’au­tomne? « Nous sommes là-de­dans en ce mo­ment. J’ai dé­ci­dé de ne plus m’en faire pour mon tra­vail, de lâ­cher prise. Il ar­ri­ve­ra ce qu’il ar­ri­ve­ra. Je fais confiance à la vie », ter­mine-t-elle.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.