EN BREF

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND -

La chaîne pu­blique France 2 a dif­fu­sé ven­dre­di der­nier une émis­sion spé­ciale pour cé­lé­brer le 30e an­ni­ver­saire de Star­ma­nia, co­mé­die mu­si­cale écrite et com­po­sée par Luc Pla­mon­don et Mi­chel Ber­ger. France Gall, qui fai­sait par­tie de la pre­mière distribution de Star­ma­nia en 1979, a pris les com­mandes de l’émis­sion pour ra­con­ter les cou­lisses de cet énorme suc­cès pu­blic. La chan­teuse qué­bé­coise Diane Du­fresne, Mau­rane et Re­naud Hant­son, éga­le­ment in­ter­prètes de cette co­mé­die mu­si­cale, ain­si que des ar­tistes de la nou­velle gé­né­ra­tion tels que Ju­lien Do­ré, Ch­ris­tophe Willem et Amel Bent ont été in­vi­tés à re­prendre une quin­zaine de chan­sons, dont les cé­lèbres Le monde est stone et Le blues du bu­si­ness­man.

CORPS HU­MAINS : L’EXPOSITION IN­TER­DITE

L’exposition-choc Our Bo­dy : à corps ou­verts, pré­sen­tée à l’Es­pace 12 Ma­de­leine à Paris de­puis le 12 fé­vrier der­nier et qui de­vait se pour­suivre jus­qu’au 10 mai pro­chain, a été contrainte de fer­mer ses portes la se­maine der­nière. La jus­tice fran­çaise a fi­na­le­ment don­né gain de cause aux deux as­so­cia­tions de lutte pour les droits hu­mains en in­ter­di­sant cette exposition pré­sen­tant une ving­taine de vrais corps hu­mains par­fai­te­ment conser­vés se­lon la tech­nique de « plas­ti­na­tion ». Les deux as­so­cia­tions soup­çonnent que les ca­davres pré­sen­tés pro­vien­draient de pri­son­niers ou de condam­nés à mort chi­nois. À Paris, la Ci­té des sciences de La Villette et le Mu­sée de l’homme avaient d’ailleurs re­fu­sé de pré­sen­ter cette ma­ni­fes­ta­tion pour des rai­sons éthiques.

CEN­SURE SUR LES AF­FICHES

Un vent de cen­sure souffle sur cer­taines af­fiches pla­car­dées sur les murs du mé­tro pa­ri­sien. Il y a deux se­maines, l’af­fiche an­non­çant la ré­tros­pec­tive de Jacques Ta­ti à la Ci­né­ma­thèque de Paris, sur la­quelle on pou­vait voir l’ac­teur et ci­néaste rou­lant sur son vé­lo, pipe à la bouche, a été mo­di­fiée. En ef­fet, la pipe de Jacques Ta­ti a été rem­pla­cée par un pe­tit mou­lin à vent… C’est la RATP (Ré­gie au­to­nome des tran­sports pa­ri­siens) qui a vou­lu res­pec­ter la loi Evin qui in­ter­dit toute pu­bli­ci­té en fa­veur du ta­bac. Une dé­ci­sion qui en a fait ré­agir plus d’un, à com­men­cer par l’homme à l’ori­gine de cette loi, l’an­cien mi­nistre de la San­té Claude Evin, qui a qua­li­fié la dé­ci­sion de la RATP de « ri­di­cule » sur les ondes de France In­fo. Il faut croire que la RATP veut res­pec­ter cette loi à la lettre puis­qu’elle a re­ti­ré du mé­tro et des bus l’af­fiche du film Co­co avant Cha­nel sur la­quelle on voit Au­drey Tau­tou une ci­ga­rette à la main…

HOM­MAGE À STAR­MA­NIA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.