À son IMAGE

Toutes les fois qu’elle est in­vi­tée sur le pla­teau de Tout le monde en parle, Anne-Marie Lo­sique ne laisse per­sonne in­dif­fé­rent. Sa der­nière pré­sence n’est pas pas­sée in­aper­çue. On l’aime ou on l’aime pas. La contro­ver­sée ani­ma­trice et pro­duc­trice ne s’en

Le Journal de Quebec - Weekend - - MODE DESTAR - Serge Drouin

«Je n’ai pas à me prou­ver que je ne suis pas la “ nu­nuche ” de ser­vice. Je sais qui je suis. On ne peut pas plaire à tout le monde dans ce mé­tier. Il y a 50% des gens qui m’aiment; 50% qui ne m’aiment pas. Quand je vais à Tout le monde en parle, je vais là pour m’amu­ser. Je sais qu’il y en a qui dis­cutent de su­jets sé­rieux lors­qu’ils vont là, mais ce n’est pas mon cas. Moi, quand je vais à cette émis­sion, il y en a qui trouvent ça hy­per drôle; d’autres qui aiment moins, ça dé­pend pour qui et de quel point de vue on se place », dit-elle.

Avec à sa charge un noyau de 15 em­ployés au sein de Les Pro­duc­tions AML, Anne-Marie Lo­sique a peu de temps à consa­crer à son image. «J’ai une une quin­zaine de per­sonnes qui tra­vaillent pour moi, mais j’en­gage tou- jours des pi­gistes se­lon les pro­jets », note-telle. Et Anne-Marie Lo­sique avoue qu’elle est exi­geante pour ses em­ployés. « Il y a tel­le­ment de monde qui veut faire ce mé­tier, il faut que ça marche. Si je vois que quel­qu’un traîne ou n’est pas à sa place, je lui dis. Si tu as une en­tre­prise de 250 em­ployés et qu’il y en a un qui se traîne les pieds, ça ne pa­raît pas trop. Par contre, à 15 per­sonnes, ça dé­range tout le groupe s’il y en a un qui tra­vaille moins », dit Mme Lo­sique.

L’ani­ma­trice confesse qu’elle n’au­rait ja­mais pu tra­vailler pour quel­qu’un d’autre. « Je suis trop in­dé­pen­dante; je n’au­rais pu tra­vailler pour un pa­tron », dit-elle. Par contre, elle avoue avoir un grand sens du tra­vail en équipe. « Je suis une fille d’équipe. J’aime faire des mee­tings, des brains­tor­ming en équipe, rire avec tout mon monde. Pour qu’une en­tre­prise fonc­tionne, il faut sa­voir bien s’en­tou­rer », dit Anne-Marie-Lo­sique en ter­mi­nant.

PHOTO LES ARCHIVES, LE JOUR­NAL DE MON­TRÉAL

ANNE-MARIE

LO­SIQUE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.