JEAN-MOÏSEBRAITBERG UNJUIFIMPOSSIBLE

Le Journal de Quebec - Weekend - - LIVRES -

« C’est com­pli­qué d’être juif. Sur­tout quand on ne l’est pas. Mon père a cru pro­té­ger sa des­cen­dance en met­tant fin à sa li­gnée juive dans le ventre d’une non-juive. Ce fai­sant, sa­vait-il com­bien il me se­rait dif­fi­cile de de­ve­nir un homme? S’ap­pe­ler Jean-Moïse Braitberg sans être juif, c’est à la fois un des­tin et un pied de nez! Ce­la crée des obli­ga­tions et des dé­né­ga­tions », écrit Jean-Moïse Braitberg dans son nou­veau ro­man, Un juif im­pos­sible. Il faut sa­voir que dans le ju­daïsme, un en­fant de­vient juif par sa mère et non par son père… Après L’en­fant qui mau­dit Dieu, l’au­teur pour­suit son oeuvre dans la li­gnée du ro­man au­to­bio­gra­phique con­tes­ta­taire et de la cri­tique amu­sante. Entre un père juif re­belle au ju­daïsme, une mère pro­tes­tante, un oncle dé­por­té de­ve­nu tor­tion­naire et les six mil­lions de juifs tués par les na­zis, Braitberg écrit qu’il doit main­te­nant sur­vivre aux sur­vi­vants. Mais mal­gré les re­li­gions qui le déses­pèrent, le sio­nisme qui le consterne et le peuple qui lui fait peur, l’op­ti­misme d’un monde meilleur ne le quitte pas.

Un juif im­pos­sible, Jean-Moïse Braitberg, Édi­tions Fayard. Pa­ru­tion au Qué­bec dé­but juin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.