Fê­tons­le­prin­temps ave­cles­tê­tes­de­vio­lon

La tête de violon, aus­si ap­pe­lée «crosse de fou­gère», est le lé­gume qui an­nonce la belle sai­son au Qué­bec, car il est le pre­mier, au mois de mai, à pous­ser dans les sous-bois ou au bord des rivières.

Le Journal de Quebec - Weekend - - SAVEURS -

Il s’agit en fait de jeunes pousses en­rou­lées sur elles-mêmes, en forme de crosse, que l’on cueille avant qu’elles se dé­ploient et ne soient alors plus co­mes­tibles. Il faut donc choi­sir des têtes de violon bien en­rou­lées, fermes, vertes, avec des écailles brunes. Pour en­le­ver celles-ci, bien frot­ter les crosses sous l’eau froide, la­ver à grande eau, puis lais­ser trem­per 10 mi­nutes. Puis­qu’elles contiennent une toxine na­tu­relle qui dis­pa­raît à la cuisson, il faut bien cuire les têtes de violon avant de les consom­mer: on peut les blan­chir ou les cuire à la va­peur de 8 à 10 mi­nutes.

Riches en mi­né­raux et en vi­ta­mines, les têtes de violon étaient uti­li­sées par les Amé­rin­diens pour ai­der les femmes à se re­mettre de leur ac­cou­che­ment. Nos grands-mères, quant à elles, les em­ployaient comme ver­mi­fuge et comme to­nique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.