BILLET PLA­TINE

(AgenceQMI)Tou­jour­saus­si­hum­ble­de­sa per­sonne,c’est avec mo­des­tie que l’hu­mo­riste a re­çu la plaque tant convoi­tée,re­pré­sen­tant la vente de 100000 billets.Un ex­ploit de taille, réa­li­sé en seule­ment six mois.

Le Journal de Quebec - Weekend - - MODE DESTAR -

As­sis à une pe­tite table du sa­lon de thé Ca­mé­lia, si­tué dans le Quar­tier la­tin, à Mon­tréal, André Sau­vé semble une fois de plus sous le choc. À peine quelques se­maines après qu’il eut re­çu un billet d’or ré­com­pen­sant la vente de 50000 billets, voi­là qu’on lui an­nonce qu’il en a ven­du le double.

«Je suis vrai­ment éton­né. Per­son­nel­le­ment, je ne m’étais don­né au­cun ob­jec­tif de vente. Je ne pense pas à ça. Chaque fois que je fran­chis une nou­velle étape, j’en de­meure tou­jours très sur­pris, car je n’y pense tout sim­ple­ment pas.»

AP­PRÉ­HEN­DERL’AVE­NIR

Na­tu­rel­le­ment, sur les 100000 billets ven­dus, cer­tains sont pour les pro­chains spectacles. Sa­chant que l’hu­mo­riste adopte un rythme de vie au jour le jour, c’est à se de­man­der comment ce der­nier fe­ra pour ne pas pla­ni­fier l’ave­nir. «Di­sons que je re­garde mon ho­raire une se­maine à la fois; je de­mande à la per­sonne qui m’ac­com­pagne en tour­née de me te­nir au cou­rant de mes af­faires. Je re­garde le moins pos­sible en avant, car ce­la me fe­rait trop peur, trop pen­ser. Ac­tuel­le­ment, j’an­goisse, car nous en sommes dé­jà à tra­vailler 2010.»

Est-ce que l’hu­mo­riste pré­voit une fin à cette aven­ture ou laisse-t-il plu­tôt tran­quille­ment vo­guer la chose? «Je n’y ai pas pen­sé en­core, mais je dois re­con­naître que je com­mence à y son­ger. “Cou­donc”, comment ça va fi­nir, cette af­faire-là? C’est mon pre­mier spec­tacle, donc, je ne sais pas comment gé­rer ce genre de choses.»

UNENOUVELLEEXPÉRIENCE:CA­MÉ­RACA­FÉ

En plus d’être en spec­tacle un peu par­tout au Qué­bec en juin, André Sau­vé pas­se­ra beau­coup de temps en stu­dio. L’hu­mo­riste y se­ra afin d’en­re­gis­trer la nou­velle sai­son de Ca­mé­ra Ca­fé, dans la­quelle il in­carne un nou­veau per­son­nage. «Hon­nê­te­ment, je ne connais pas en­core son nom, mais je suis en me­sure de te dire qu’il est un cour­sier. Ce n’est pas un gros rôle de com­po­si­tion, ça reste le per­son­nage d’André Sau­vé, mais dans le contexte de Ca­mé­ra Ca­fé. »

PHOTO LES ARCHIVES

Comme si elles étaient dans des mon­tagnes russes, les pen­sées de l’hu­mo­riste vi­re­voltent dans sa tête à un rythme fou.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.