Ani­ma­teur à vie

Àcomp­ter­du25mai,Pa­tri­ceBé­lan­ger pren­dra­la­re­lè­ved’Em­ma­nuelBi­lo­deauà­la bar­re­deLa­cache2,àVRAK.TV.Ce­lui­quia in­car­né le bou­le­ver­sant Yves La­vi­gueur dans la sé­rie Les La­vi­gueur, la vraie his­toire, est em­bal­lé par le dé­fi­que­luia pro­po­sé Vé­ro­nique Clou­tier, pro­du

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin Le Jour­nal de Qué­bec

«Quand Vé­ro­nique (Clou­tier) m’a pro­po­sé l’ani­ma­tion de La cache 2, je n’ai pas hé­si­té. J’avais vu cette sé­rie et je l’ai­mais. Je suis un fan de Sur­vi­vor et je trouve qu’il y a des res­sem­blances entre les deux émis­sions», dit Bé­lan­ger, des plus en­thou­siastes.

UNECHASSEAUTRÉSOR

Les concur­rents de La cache 2, qui viennent de par­tout au Qué­bec, ont été sé­lec­tion­nés à la suite d’au­di­tions. Au dé­part, ils étaient 400 jeunes, âgés de 12 à 17 ans, à vou­loir être de l’émis­sion. Au bout du compte, 12 y par­ti­ci­pe­ront, 12 jeunes can­di­dats di­vi­sés en deux équipes.

Chaque par­ti­ci­pant doit re­le­ver des dé­fis d’ordres in­tel­lec­tuel et phy­sique. «On dit sou­vent que les jeunes sont lâches, confi­nés dans le sous-sol de la mai­son, seuls face à l’or­di­na­teur. Je peux vous dire que les ados que j’ai ren­con­trés sont très ins­pi­rants. Ils sont gé­né­reux, ont beau­coup de ta­lent et jouent pour jouer. À La cache, il n’y a pas de prix en ar­gent, une mai­son ou un amour à ga­gner», men­tionne Bé­lan­ger.

ÉLI­MI­NER

Le plus dif­fi­cile de l’ex­pé­rience, se­lon Pa­trice Bé­lan­ger, c’est d’avoir à an­non­cer à un concur­rent qu’il est éli­mi­né. «C’est un mo­ment cruel», dit Bé­lan­ger. «Con­trai­re­ment à ce qu’on pour­rait pen­ser, par contre, les jeunes ne sont pas dé­mo­lis lors­qu’ils partent. Ils disent qu’ils ont ga­gné en confiance en eux, qu’ils ont dé­pas­sé leurs li­mites. Il res­sortent de l’ex­pé­rience très fiers d’eux», ajoute Bé­lan­ger.

Pa­trice Bé­lan­ger ai­me­rait bien ani­mer La cache pen­dant de nom­breuses sai­sons. «Je pense que Sur­vi­vor est là de­puis 18 ans, alors, pour­quoi pas? Moi, en tout cas, je suis par­tant! Ani­mer et jouer sont mes deux pas­sions. J’es­père pou­voir les exer­cer le plus long­temps pos­sible.»

FIC­TION

Par ailleurs, outre La cache 2, Pa­trice Bé­lan­ger re­pren­dra son rôle de Philippe Larochelle dans Les Boys. «Je n’ai pas en­core re­çu les textes, mais je pense qu’on en sau­ra da­van­tage sur les pe­tits groupes, les clans qui se forment au sein des Boys, cette an­née», dit Bé­lan­ger.

Le co­mé­dien est heu­reux d’avoir pu être des Boys im­mé­dia­te­ment après avoir per­son­ni­fié Yves La­vi­gueur dans Les La­vi­gueur, la vraie his­toire. «Je n’ai pas eu peur d’être iden­ti­fié à Yves La­vi­gueur. Avoir un rôle dans Les Boys m’a per­mis tout de suite de mon­trer aux gens que je pou­vais te­nir dif­fé­rents rôles», ex­plique le co­mé­dien.

Par ailleurs, Bé­lan­ger de­vrait an­non­cer sous peu qu’il se­ra d’un autre pro­jet pour jeunes, de la fic­tion cette fois. Il ai­me­rait bien aus­si re­ve­nir au théâtre, n’étant pas mon­té sur les planches de­puis deux ans... Avis aux in­té­res­sés! lance-t-il.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Pa­trice Bé­lan­ger ani­me­ra La cache 2, à comp­ter du 25 mai.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.