Mirabelle et le bal des ki­los en trop

La Qué­bé­coise Vio­laine Dom­pierre fait son en­trée dans le monde de la lit­té­ra­ture jeu­nesse en si­gnant Mirabelle, l’un des quatre tomes de la col­lec­tion Baldesfinissants. Avec Mirabelle, Vio­laine Dom­pierre aborde avec dé­li­ca­tesse et humour l’uni­vers im­pi­toy

Le Journal de Quebec - Weekend - - LIVRES -

Mirabelle est une ado­les­cente brillante do­tée d’une beau­té sin­gu­lière et d’une dé­ter­mi­na­tion à toute épreuve. Pour­tant, lors­qu’elle se re­garde dans le mi­roir, son re­flet lui ren­voie l’image d’une ra­tée. Elle vou­drait être mince, tou­jours plus mince. Elle vou­drait ob­te­nir des notes par­faites à ses exa­mens. Elle vou­drait de­ve­nir une cham­pionne d’ath­lé­tisme. Bref, Mirabelle a élu la per­fec­tion comme mode de vie. Mais, à trop vou­loir cou­rir après l’ex­cel­lence, elle lais­se­ra sa san­té dé­pé­rir. Heu­reu­se­ment, dans sa lutte ef­fré­née contre les ca­lo­ries, Mirabelle se heur­te­ra à Antoine, un jeune homme doux et ta­len­tueux qui lui ré­ap­pren­dra à mordre dans la vie avec ap­pé­tit. Ce­pen­dant, Antoine trou­ve­ra-t-il les ar­gu­ments suf­fi­sants pour convaincre la belle Mirabelle de l’ac­com­pa­gner au bal?

Il y a de ces thèmes qui ne se dé­modent ja­mais (l’amour, l’ami­tié, la ma­la­die) et de ces évè­ne­ments qui ont tou­jours la cote au ci­né­ma comme en lit­té­ra­ture, tels que le ma­riage et le bal de fin d’an­née du se­con­daire. Or, est-il pos­sible de réus­sir l’in­at­ten­du avec du dé­jà-vu? Les quatre au­teures de la col­lec­tion Bal des fi­nis­sants y par­viennent avec brio grâce à un concept au­da­cieux réunis­sant quatre ro­mans à la fois in­dé­pen­dants et in­ter­re­liés. Chaque tome est écrit par une au­teure qué­bé­coise dif­fé­rente et brosse le por­trait d’un élève de Ve se­con­daire de la po­ly­va­lente Coeur-Vaillant, s’ap­prê­tant à cé­lé­brer l’évè­ne­ment tant at­ten­du (ou re­dou­té): le bal des fi­nis­sants. Les quatre hé­ros de la sé­rie (Mirabelle, Cla­ra, Yu­lia et Vic­tor) sont à la fois pas­sion­nés, cu­rieux et tour­men­tés par les tra­cas in­hé­rents à l’ado­les­cence.

FABLE DES TEMPS MO­DERNES

Cla­ra tente de gar­der la tête haute mal­gré son han­di­cap phy­sique; Yu­lia se dé­mène pour faire sa place dans un pays qui n’est pas le sien; Vic­tor est dé­chi­ré par le di­vorce im­mi­nent de ses pa­rents et Mirabelle se bat contre l’ano­rexie. Pour­tant, la vie leur ré­serve son lot de sur­prises. En ef­fet, en fi­li­grane de chaque ré­cit se tisse une his­toire d’amour digne d’une fable des temps mo­dernes. Pour le plus grand plai­sir des lec­teurs, les per­son­nages se croisent d’un ro­man à l’autre, comme dans tout vé­ri­table ré­seau so­cial: Yu­lia est dans la classe de Mirabelle, qui est la voi­sine de case de Cla­ra qui dé­teste le même gar­çon que Vic­tor…

Les quatre tomes de la sé­rie Bal des fi­nis­sants sont en vente de­puis le 29 avril, juste à temps pour sou­li­gner la fin des cours et pour ponc­tuer les pré­pa­ra­tifs de cet évè­ne­ment in­con­tour­nable. Après la robe, les sou­liers, le sac à main, il ne man­que­ra plus qu’un (deux, trois ou quatre) ro­mans pour cou­ron­ner le tout. Hé­loïse Brin­da­mour, Yu­lia Vio­lane Dom­pierre, Mirabelle An­nie Gou­let Vic­tor et Ca­ro­line Jo­doin, Cla­ra, coll. Bal des fi­nis­sants,

Édi­tions Tré­car­ré. Pa­ru­tion à la fin d’avril. 175 pages. À par­tir de 12 ans. Ra­chel et sa soeur à un monde in­soup­çon­né où elles fe­ront la connais­sance de sor­ciers aus­si sym­pa­thiques qu’en­voû­tants. La verve spon­ta­née et pé­tillante de Ra­chel, nar­ra­trice de Deux sor­cières pour un gar­çon, en­traîne le lec­teur dans un tour­billon de sor­cel­le­rie, de rires et d’in­ci­dents abra­ca­da­brants.

Ce ro­man vaut cer­tai­ne­ment la peine d’être lu, ne se­rait-ce que pour la plume vive et amu­sante de Sa­rah Mly­nows­ki.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.