Tor­nade en­vue

Son nom n’est pas exac­te­ment fa­cile à pro­non­cer, mais je suis prêt à pa­rier que plu­sieurs d’entre vous vont ap­prendre à le connaître d’ici le 5 juin pro­chain, quand sa nou­velle co­mé­die dé­li­rante in­ti­tu­lée TheHan­go­ver sor­ti­ra au ci­né­ma.

Le Journal de Quebec - Weekend - - STARS - Mi­chael Rechtshaffen Sun Me­dia

Vous avez peut-être dé­jà vu Zach Ga­li­fia­na­kis (ça rime avec… euh… hmm… en­fin, au moins on peut l’épe­ler) sur la chaîne Co­me­dy Cen­tral ou dans les courts mé­trages qu’il pro­duit pour le site Web Fun­ny or Die, mais croyez-en ma pa­role : ce co­mé­dien bar­bu et ron­de­let de 39 ans risque de faire sen­sa­tion dans neuf jours.

Dans The Han­go­ver, Ga­li­fia­na­kis joue le rôle du frère ty­pi­que­ment désaxé du ma­rié qui part avec ses amis pour un en­ter­re­ment de vie de gar­çon monstre à Las Ve­gas.

Sauf que la fête se ter­mine vrai­ment, vrai­ment mal. En cours de route, le cou­ra­geux Ga­li­fia­na­kis nous mon­tre­ra jus­qu’où il est prêt à al­ler pour nous faire rire (même si on au­rait pré­fé­ré qu’il s’abs­tienne dans cer­tains cas).

L’im­pact de ce film tor­dant sur la car­rière de Zach pour­rait d’être sem­blable à ce­lui de Vive la fra­ter­ni­té (du réa­li­sa­teur Todd Phil­lips à qui l’on doit aus­si The Han­go­ver) sur celle de Will Fer­rell ou en­core de 40 ans et en­core pu­ceau, du réa­li­sa­teur Judd Apa­tow, sur celle d’un cer­tain Seth Ro­gen.

De toute évi­dence clas­sé 18 ans et plus, The Han­go­ver risque éga­le­ment d’ai­der les car­rières en sus­pens des autres ac­teurs, Brad­ley Coo­per ( Ce que pensent les hommes, Gar­çons sans hon­neur) et Ed Helms (The Of­fice).

Al­lez, tout le monde en­semble : Gal-i-FIA-na-KIS !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.