Un train nom­mé dé­cou­verte

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION -

(SD) Le train... Les ex­pres­sions dans les­quelles se re­trouve le mot train évoquent beau­coup d’images chez Jo­sé­li­to Mi­chaud. En­tre­vue à fond de train... Q. Un voyage en avion ou en train? R. J’adore le train. Quand je vais en Gas­pé­sie, j’aime prendre le train de nuit. Quand je vais en France, il n’y a rien de tel que de par­tir en train pour dé­cou­vrir les pro­vinces fran­çaises. C’est un réel plai­sir.

Q. Ce que vous ins­pire l’ex­pres­sion « pe­tit train va loin»?

R. Je pense que nous sommes tou­jours ga­gnants sur la lon­gueur de temps. Quel­qu’un m’a dé­jà dit de ne ja­mais m’ar­rê­ter à un seul évé­ne­ment de ma car­rière, mais sur l’en­semble. Je pré­fère être un cou­reur de fond que d’at­teindre le som­met et re­des­cendre aus­si­tôt.

Q. Juste avant notre en­tre­tien, vous étiez en train de...

R. Je ve­nais d’ac­cor­der une en­tre­vue à un jour­nal de Sherbrooke (l’ani­ma­teur était à Sherbrooke au mo­ment de notre en­tre­tien); j’ai re­gar­dé mes cour­riels et la pro­mo de mon émis­sion qui al­lait pas­ser ce soir en ondes.

Q. Lorsque cette conver­sa­tion se ter­mi­ne­ra vous se­rez en train de...

R. Je vais al­ler re­trou­ver mes en­fants. Ils me manquent beau­coup. Ça fait quelques jours que je suis par­ti et j’ai hâte de les re­voir. Q. Êtes-vous un boute-en-train? R. Les gens voient mon cô­té sé­rieux à la té­lé, mais, dans la vie pri­vée, je peux être fou. Les gens ont pu le voir au gala Ar­tis lorsque j’ai conduit la Zam­bo­ni (re­sur­fa­ceuse) et sur­tout lors­qu’ils ont vu les cou­lisses de ce tour­nage. Ils ont vu comment j’ai­mais rire.

Q. Si on vous dit «à fond de train», vous pen­sez...

R. Que la vie est courte et qu’il faut en pro­fi­ter. Per­son­nel­le­ment, je pense que je ne vis plus à fond de train comme avant. Il y a six ans, j’ai at­tra­pé un vi­rus au Viet­man. J’ai été très ma­lade. Je prends main­te­nant plus soin de moi. J’ai re­fu­sé une quo­ti­dienne à la ra­dio et un autre quo­ti­dienne à la té­lé. Je ne veux plus faire ça au quo­ti­dien; pas pour le mo­ment en tout cas. Q. Avez-vous un gros train de vie? R. J’ai dé­jà eu un gros train de vie, mais ça sert à quoi d’avoir trois chars dans sa cour? Tout ce que je veux, c’est d’avoir du fun!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.