Il est re­ve­nu le temps du li­las!

Alors qu’à Mon­tréal, les li­las ne sont dé­jà plus qu’un sou­ve­nir, à Cap-àl’Aigle, pe­tit vil­lage pit­to­resque de Char­le­voix, ils émergent de leur tor­peur hi­ver­nale en s’écla­tant dans un spec­tacle haut en par­fum et en cou­leur.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME -

Sur­nom­mé « Vil­lage des li­las », Cap-àl’Aigle a tou­jours fait une grande place aux dif­fé­rentes va­rié­tés de cet ar­buste aux fleurs par­fu­mées. Quel bon­heur de dé­am­bu­ler sur sa rue prin­ci­pale, la rue Saint-Ra­phaël, et d’ad­mi­rer les mil­liers de li­las à fleurs simples ou doubles, plus ou moins odo­rantes, qui dé­ploient leurs grappes blanches, mauves ou pourpres sur les ter­rains.

Et c’est jus­te­ment en sui­vant cette rue qu’on ar­rive aux Jar­dins du Cap-à-l’Aigle, qui pos­sède 800 va­rié­tés de li­las. Oui, oui, 800 va­rié­tés, vous avez bien lu. Oh, ils ne sont pas en­core très grands (de 3 à 5 pieds), parce que l’his­toire de ce jar­din est en­core jeune, mais ils poussent en sa­gesse et en beau­té sur cette terre im­mense, qui fai­sait par­tie des pre­mières conces­sions ac­cor­dées le long du fleuve, à l’est de La Malbaie, par le sei­gneur Mal­colm Fra­ser, en 1794.

Dans ces ma­gni­fiques jar­dins, re­grou­pés sous quatre thèmes qui em­baument le li­las, des sen­tiers des­cendent par pa­liers jus­qu’au fleuve. En les sui­vant, on tra­verse de pe­tits ponts qui sur­plombent de nom­breuses plates-bandes de vi­vaces et d’an­nuelles. Il ne reste plus qu’à se lais­ser ber­cer par le mur­mure du ruis­seau qui ac­com­pagne nos pas jus­qu’en bas, alors que sous le cou­vert des arbres, il fait place à une chute.

Bien qu’ils soient ou­verts au pu­blic du 1er juin jus­qu’à l’Ac­tion de grâce, les Jar­dins du Cap-à-l’Aigle vibrent tout par­ti­cu­liè­re­ment chaque an­née, à la mi-juin (les 13 et 14 cette an­née), alors qu’a lieu Le temps des li­las. À cette oc­ca­sion, de nom­breuses ac­ti­vi­tés ont lieu dans l’am­biance odo­rante de ces jar­dins : ate­liers, confé­rences, dé­gus­ta­tions, concerts, peintres en di­rect et vente de plans de li­las de col­lec­tion.

L’HÉ­RI­TAGE D’UN JOUR­NA­LISTE

Ces ma­gni­fiques jar­dins sont nés du rêve d’un jour­na­liste de l’en­droit, Denis Gau­thier. En 1997, ce der­nier, sou­te­nu par les ré­si­dents du vil­lage, a réus­si à convaincre les élus mu­ni­ci­paux de faire va­loir l’abon­dance du pa­tri­moine hor­ti­cole que re­pré­sen­taient les nom­breux li­las du vil­lage.

Deux ans plus tard, lors d’un congrès de la So­cié­té in­ter­na­tio­nale des li­las, Denis Gau­thier ren­contre M. Kon­rad Kir­cher, un pro­duc­teur de li­las d’Al­le­magne. Les deux hommes sym­pa­thisent et M. Kir­cher, sé­duit par le pro­jet et to­ta­le­ment sous le charme de ce pit­to­resque pe­tit vil­lage blot­ti entre fleuve et mon­tagne, offre une col­lec­tion de pres­tige de 1 000 va­rié­tés de li­las. C’est pour hé­ber­ger cette der­nière que sont fon­dés Les Jar­dins du Cap-à-l’Aigle.

Mal­heu­reu­se­ment, M. Gau­thier dé­cède au même mo­ment. Pour que ja­mais per­sonne n’ou­blie, M. Kir­cher sug­gère de créer le Jar­din com­mé­mo­ra­tif De­nisGau­thier dans le­quel il plante 45 va­rié­tés de li­las à la mé­moire de son ami, mort trop tôt à 45 ans.

Au­jourd’hui, Les Jar­dins du Cap-à-l’Aigle, sont le deuxième plus grand jar­din de li­las du Ca­na­da, tout juste après les Jar­dins bo­ta­niques royaux de Ha­mil­ton, qui abritent la plus grande col­lec­tion de li­las dans le monde.

Il est ce­pen­dant le plus grand du Qué­bec (le Jar­din bo­ta­nique de Mon­tréal compte un peu plus de 200 va­rié­tés). Et même si ses jeunes arbres n’at­tein­dront leur pleine ma­tu­ri­té que dans quelques an­nées, ils font dé­jà le bon­heur de tous ceux qui aiment hu­mer le par­fum en­ivrant et ad­mi­rer les teintes nuan­cées de cet ar­buste ré­sis­tant, re­con­nu pour sa vi­gueur et sa lon­gé­vi­té.

PHOTO LE JOUR­NAL

Les jo­lies ar­bustes em­baument l’air de fra­grances en­ivrantes.

PHOTO LE JOUR­NAL

Les Jar­dins du Cap-à-l’Aigle pos­sèdent 800 va­rié­tés de li­las qu’on peut ad­mi­rer en par­cou­rant ses nom­breux sen­tiers.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.