POR­TEUSE DE LA FLAMME OLYM­PIQUE

Agence QMI | Ce n’est sû­re­ment pas pour ses qua­li­tés ath­lé­tiques que Coeur de pi­rate a été choi­sie pour cou­rir avec la flamme olym­pique le 8 dé­cembre pro­chain, à Sainte-Anne-de-Bel­le­vue : « Je ne suis pas très spor­tive, dit-elle en sou­riant.

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA UNE -

« J’ai fait un peu de snow­board quand j’étais plus jeune, mais sans plus. On m’a in­vi­tée parce que je par­ti­cipe à la chan­son pro­mo­tion­nelle de Co­ca-Co­la Ouvre du bon­heur ( Open Hap­pi­ness). Des gens de To­ron­to aiment bien ce que je fais, même si je chante en fran­çais, et c’est pour cette rai­son qu’ils m’ont ap­pro­chée pour chan­ter Ouvre du bon­heur. Je vais être à Vancouver lors de l’ou­ver­ture des Jeux olym­piques. » Co­ca-Co­la est un des prin­ci­paux com­man­di­taires des Jeux de Vancouver.

Donc, Coeur de pi­rate de­vra com­men­cer son en­traî­ne­ment bien­tôt pour pou­voir cou­rir avec le flam­beau olym­pique, des­si­né et créé par la firme Bom­bar­dier. La jeune chan­teuse n’a pas l’in­ten­tion de s’as­treindre à un en­traî­ne­ment dra­co­nien pour ac­com­plir son « ex­ploit » : « Je pense que je peux cou­rir 300 mètres sans trop de pro­blèmes, même si je risque d’être un peu es­souf­flée. »

Même si elle est ori­gi­naire de Mon­tréal, Coeur de pi­rate cour­ra avec la flamme à Sainte-Anne-de-Bel­le­vue : « J’ai été ap­pro­chée pour cou­rir à Mon­tréal, mais quand la flamme va pas­ser ici, je se­rai en spec­tacle à Al­ma. » De­puis son re­tour de France, la jeune chan­teuse n’a pas eu beau­coup de ré­pit : « Je tra­vaille beau­coup et j’ai bien hâte de prendre un peu de re­pos. Je m’en vais en France pour la pé­riode des Fêtes. Je pour­rai me re­po­ser. À mon re­tour, je vais al­ler à Vancouver. Le pa­villon du Qué­bec m’a in­vi­tée à don­ner un spec­tacle pen­dant la pé­riode des Jeux. »Mais pour­quoi pas­ser le temps des Fêtes en

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.