LES AN­NÉES 60 ET 70... À SA FA­ÇON!

Gill Poi­tras, « le nou­veau Pierre La­londe », n’a qu’une seule pré­ten­tion sur disque et sur scène :

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Pierre O. Nadeau

Le « néo-croo­ner », comme il se dé­fi­nit lui-même en ac­cep­tant « avec hon­neur » l’épi­thète de « nou­veau Pierre La­londe », nous pré­sente son pre­mier « vrai » al­bum.

Par le pas­sé, ses pre­miers es­sais sur cas­sette, puis sur CD, étaient li­mi­tés à une mo­deste distribution à l’uni­té lors de ses per­for­mances. Après avoir écu­mé les bars et les boîtes à chan­son du­rant deux bonnes dé­cen­nies, avec des in­cur­sions en Eu­rope et en Gua­de­loupe, le chan­teur de Qué­bec dé­barque avec sa pre­mière grosse pro­duc­tion, l’al­bum Per­fect Eve­ning, réa­li­sé avec la com­pli­ci­té d’une dou­zaine de mu­si­ciens. Pre­nant bien soin d’évi­ter de mar­cher sur les traces de Mi­chael Bu­blé, l’ar­tiste af­fiche ses cou­leurs per­son­nelles par ses re­lec­tures de neuf grands suc­cès des an­nées 60 et 70 in­ter­pré­tés à la fa­çon de son en­semble, le Moon­dance Or­ches­tra.

En plus de deux chan­sons ori­gi­nales ( To­re­ro et Fan­tas­tic), l’al­bum aligne des airs connus comme Donne-moi ta bouche, Love Boat, Bra­zil, It’s Not Unu­sual, Fee­lings, Sway et Sweet Ca­ro­line, toutes des pièces re­vi­si­tées sur des rythmes contem- po­rains. Les trans­for­ma­tions, qui ne dé­na­turent pas les oeuvres ori­gi­nales, ont été faites avec l’aide du réa­li­sa­teur Pierre Cu­ra­deau (The Spleen, Ma­de­moi­selle Fizz, DJ Cure), qui pro­pose un ca­rac­tère ori­gi­nal cor­res­pon­dant aux as­pi­ra­tions croo­ner-élec­tro-pop de Gill Poi­tras.

CARTE DE VI­SITE

Avec cette nou­velle carte de vi­site, ce der­nier sou­haite en­fin mettre à pro­fit son ta­lent d’en­ter­tai­ner dans le cir­cuit des salles de spec­tacle avec son en­semble de neuf mu­si­ciens, in­cluant une sec­tion de cuivres. « J’aime rendre les gens heu­reux, les voir re­par­tir du spec­tacle avec le sou­rire aux lèvres et en fre­don­nant un air », nous dit ce pro du di­ver­tis­se­ment, spé­cia­liste des ac­ti­vi­tés de com­pa­gnies. Au cours des 15 der­nières an­nées, ce­lui qu’on sur­nom- me aus­si le Rob­bie Williams du Qué­bec a di­ver­ti des mil­liers d’in­vi­tés de grandes firmes, comme Ul­tra­mar, Des­jar­dins et Re­Max.

« Cette fois, je veux at­teindre le grand pu­blic », lance avec en­thou­siasme Gill Poi­tras, qui ani­me­ra la soi­rée de fin d’an­née, le 31 dé­cembre, au Châ­teau Bonne En­tente. Il amor­ce­ra la nou­velle an­née en pré­sen­tant son nou­veau pro­duit cette fois dans la ré­gion de Mon­tréal.

Le jeune croo­ner, qui vient de fran­chir le cap de la qua­ran­taine, gère lui-même sa car­rière à la tête de sa mai­son de pro­duc­tion, Sco­lo, qui su­per­vise éga­le­ment les ac­ti­vi­tés de com­pa­gnies d’une autre for­ma­tion de par­ty, Kar­ma Ka­me­leons, éga­le­ment sol­li­ci­tée par des en­tre­prises pour di­ver­tir leurs in­vi­tés sur les rythmes en­traî­nants des an­nées 80.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.