un autre tré­sor

Après s’être adres­sé à un pu­blic ado­les­cent avec les deux vo­lets d’À vos marques... par­ty! le réa­li­sa­teur Fré­dé­ric D’Amours s’at­taque à un autre genre ré­cem­ment peu ex­ploi­té au Qué­bec, le film fa­mi­lial, en por­tant à l’écran la pro­fonde ami­tié entre une fi

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Cé­dric Bé­lan­ger Le Jour­nal de Qué­bec

Ti­ré de la sé­rie de livres du même nom de l’au­teur Gilles Ti­bo, Noé­mie : le se­cret nous fait dé­cou­vrir une en­fant cu­rieuse, à l’ima­gi­na­tion dé­bor­dante (Ca­mille Fel­ton) qui est en­traî­née dans une chasse au tré­sor par le fan­tôme du dé­funt ma­ri (Raymond Bou­chard) de sa voi­sine d’en haut, gar­dienne et, sur­tout, grande amie, Mme Lum­ba­go (Ri­ta La­fon­taine). Si elle a en tête, au dé­part, de dé­cou­vrir un tré­sor qui pour­ra la rendre riche, Noé­mie se rend bien­tôt compte que la ri­chesse du bu­tin ne se compte pas seule­ment en dol­lars. « Je ve­nais de tour­ner le pre­mier À vos marques... par­ty! et j’étais en pleine pro­duc­tion de Miss Météo, la pre­mière sai­son, lorsque le pro­duc­teur Ch­ris­tian La­rouche m’a ap­pro­ché en me di­sant qu’il avait un film fa­mi­lial. L’idée me plai­sait puisque ça fai­sait quelques an­nées qu’il ne s’en était pas fait au Qué­bec, le der­nier étant

Made- moi­selle C., je crois », ré­vèle Fré­dé­ric D’Amours, qui ne sa­vait alors rien de l’uni­vers de Noé­mie.

« Quand je suis re­ve­nu chez moi, ma blonde m’a dit qu’on avait ache­té des livres de Noé­mie pour notre nièce Noé­mie, ri­gole-t-il. J’ai lu le scé­na­rio de Marc Ro­bi­taille et j’ai tout de suite ado­ré. Je suis vrai­ment tom­bé en amour avec le scé­na­rio. »

GARE À LA MO­RALE!

En plus de nous faire suivre la mys­té­rieuse chasse au tré­sor de l’es­piègle Noé­mie, le film est aus­si une ré­flexion sur la fa­mille mo­derne. Ab­sor­bés par des em­plois pre­nants, les pa­rents de Noé­mie constatent, en cours d’his­toire, qu’ils n’ac­cordent pas au­tant de temps qu’ils le de­vraient à leur pro­gé­ni­ture.

« Cette chasse à un autre tré­sor, qui est à un autre ni­veau, va al­ler cher­cher émo­tion­nel­le­ment les adultes », croit le réa­li­sa­teur na­tif de Qué­bec, qui a pris garde, par contre, de ne pas jouer les mo­ra­li­sa­teurs.

« On a cou­pé beau­coup de dia­logues, ex­plique-til. On a tra­vaillé fort pour ne pas en faire une fable mo­ra­li­sa­trice. Le do­sage n’est pas évident. Quand tu le tournes, t’es­sayes de le mi­ni­mi­ser et quand t’ar­rives au mon­tage, t’es­sayes aus­si d’en en­le­ver. Si on prend un film comme Wall-E, que j’ai bien ai­mé, à un mo­ment don­né, ça de­vient trop mo­ra­li­sa­teur. On voit que c’est sou­li­gné au crayon gras. »

CA­MILLE ET PER­SONNE D’AUTRE

Fré­dé­ric D’Amours ne cache pas qu’une suite des aven­tures de Noé­mie est dans ses plans. « Le po­ten­tiel est là, les aven­tures peuvent se conti­nuer. Il y a un pa­quet d’his­toires qu’on peut faire et d’aven­tures que Noé­mie peut avoir. Son ou­ver­ture et son ima­gi­na­tion sont tel­le­ment grandes qu’on peut al­ler ailleurs, c’est évident. J’es­père que le pu­blic et les cri­tiques vont bien ré­agir », dit ce­lui qui croit qu’une suite de­vra ce­pen­dant se faire ra­pi­de­ment, his­toire de pou­voir comp­ter sur Ca­mille Fel­ton avant qu’elle vieillisse. « C’est évident que le temps joue contre nous. Si la ré­ponse est fa­vo­rable, il va fal­loir le pen­ser dans un fu­tur rap­pro­ché parce que, hon­nê­te­ment, je ne vois per­sonne d’autre que Ca­mille pour faire

Noé­mie. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.