Mi-his­toire de fa­mille, mi-his­toire de guerre

Frères Les ama­teurs de drame ai­me­ront le film Frères, une his­toire tra­gique au su­jet d’une fa­mille amé­ri­caine. To­bey Ma­guire et Jake Gyl­len­haal jouent deux frères. Ma­guire est le frère aî­né et sé­rieux, alors que Gyl­len­haal in­ter­prète le mou­ton noir.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Agence QMI

L’his­toire dé­bute alors que Gyl­len­haal sort juste à temps de pri­son pour dire au re­voir à son frère, Ma­guire, qui part pour l’Af­gha­nis­tan et qui doit en­core une fois quit­ter sa femme (Natalie Port­man) et ses en­fants.

Mais le per­son­nage de Ma­guire est ra­pi­de­ment por­té dis­pa­ru et pré­su­mé mort. Gyl­len­haal es­saie alors de s’oc­cu­per de la fa­mille de son frère. De ce fait, il boit moins et se montre plus res­pon­sable. Il joue avec les en­fants, ré­con­forte l’épouse et l’aide à ré­no­ver la mai­son.

Alors que Port­man et Gyl­len­haal com­mencent à se connaître, on re­trouve le per­son­nage de Ma­guire, en cap­ti­vi­té et

Film de Jim She­ri­dan:

MAU­VAIS SIGNE

On pour­rait dire que Frères est bien plus une his­toire de fa­mille qu’une his­toire de guerre, mais au­cun des deux élé­ments n’est vrai­ment plei­ne­ment ex­ploi­té. Il y a quelque chose d’es­sen­tiel qui manque à ce film, du coeur pour­rait-on dire, et plu­sieurs per­for­mances sonnent faux.

Dans une distribution qui com­prend, entre autres, Sam She­pard ou Ca­rey Mul­li­gan, seule Mare Win­nin­gham, dans le rôle de la belle-mère, semble plei­ne­ment ha­bi­ter son per­son­nage.

En re­gar­dant Frères, vous n’ou­bliez ja­mais que vous regardez un film. C’est un mau­vais signe.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.