VINCENT DES­JAR­DINS SUR UN NUAGE

En­fant, Vincent Des­jar­dins jouait au ho­ckey, au soc­cer et au ba­se­ball. Au­jourd’hui, à 20 ans, le tri­flu­vien d’ori­gine est l’un des dan­seurs étoiles de la tour­née ca­na­dienne So You Think You Can Dance. Il flotte sur un nuage...

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA UNE - Serge Drouin Le Jour­nal de Qué­bec

C’est à cause de sa soeur si Vincent Des­jar­dins est de­ve­nu dan­seur. «Elle ai­mait beau­coup la danse et te­nait à ce que je sois son par­te­naire. Au dé­but, ça ne me ten­tait pas vrai­ment, mais j’ai ac­cep­té», ra­conte Des­jar­dins, heu­reux d’avoir dit oui à l’in­vi­ta­tion de sa soeur. De­puis, le jeune Des­jar­dins a fait du ball­room sa spé­cia­li­té en danse et a par­ti­ci­pé à de nom­breuses com­pé­ti­tions dans plu­sieurs pays avant d’at­ter­rir, l’au­tomne der­nier, dans la sé­rie té­lé So You Think You Can Dance. Des­jar­dins est ar­ri­vé au deuxième rang des dan­seurs pré­fé­rés des Ca­na­diens dans la po­pu­laire émis­sion en ondes à CTV.

LA TOUR­NÉE

Le dan­seur a eu peu de temps pour souf­fler de­puis la fin de So You Think... Des­jar­dins et les par­ti­ci­pants de la sé­rie ont, en ef­fet, en­ta­mé une tour­née dans les der­niers jours. Pas de ré­pit pour les dan­seurs-ve­dettes. « C’est cer­tain qu’il faut faire beau­coup de sa­cri­fices pour vivre ce que je vis. Je suis éloi­gné de ma fa­mille, de mes amis... C’est par­fois dif­fi­cile, mais ça vaut le coup», dit ce­lui qui, au cours des der­niers mois, n’a presque pas vu ses proches, pa­rents et amis. «Quand l’émis­sion s’est ter­mi­née, à la fin oc­tobre, je suis al­lé deux se­maines à Trois-Rivières. Je n’ai pas vu beau­coup mon monde, car j’avais plein de cho- ses à ré­gler », ex­plique-t-il.

Au mo­ment de notre en­tre­tien plus tôt cette se­maine, Vincent Des­jar­dins et les neuf autres finalistes de la tour­née étaient à Lon­don, On­ta­rio. «Je pense que les gens qui vont ve­nir voir le spec­tacle vont ai­mer ça. Ils vont re­trou­ver la même am­biance qu’à la té­lé», dit Des­jar­dins. «Dans le spec­tacle, nous pré­sen­tons les meilleures cho­ré­gra­phies de l’émis­sion. Nous avons aus­si des nu­mé­ros en duo, en so­lo... Il y a des cos­tumes, de la cou­leur. C’est vrai­ment en­traî­nant», dit le jeune homme, en­thou­siaste. Joi­gnant l’utile à l’agréable, le dan­seur pro­fite de la tour­née « pour vi­si­ter le pays. On n’en a pas tou­jours la chance.»

DE L’AVE­NIR

La tour­née tien­dra les dan­seurs oc­cu­pés jus­qu’au 22 dé­cembre. Par la suite, Des­jar­dins pour­ra en­fin voir sa fa­mille et ses amis pour les Fêtes, à Trois-Rivières. Le jeune homme a aus­si l’in­ten­tion de re­prendre le che­min de la com­pé­ti­tion avec sa par­te­naire de quelques an­nées, Ca­the­rine Tur­cotte, de Des­cham­bault.

Des­jar­dins croit qu’il y a beau­coup d’ave­nir dans le monde de la danse. «Avec des émis­sions comme So You Think... ou en­core Dan­cing With a Star, ça donne beau­coup de vi­si­bi­li­té à la danse et c’est bon», sou­tient-il. Le jeune homme rêve tou­jours d’ou­vrir une école de danse là où l’oc­ca­sion se pré­sen­te­ra. D’autres pro­jets sont aus­si dans l’air, mais il est trop tôt pour en par­ler. La tour­née So You Think You Can Dance se­ra au Centre Bell de Mon­tréal, le 15 dé­cembre, et au Co­li­sée de Qué­bec, le 19 dé­cembre.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.