Po­li­ti­que­ment cy­niques

« On ne veut pas juste faire rire », clament en choeur Les Za­par­tistes, pro­met­tant de dé­non­cer la bê­tise hu­maine, sur­tout po­li­tique, sur un ton tou­jours aus­si cin­glant, dans leur re­vue de l’an­née bien­tôt pré­sen­tée sur scène... et à la té­lé à la carte!

Le Journal de Quebec - Weekend - - LES CHOIX DE SOPHIE - Pierre O. Nadeau

Comme on le sait, il n’y au­ra pas de Bye-Bye cette an­née, à la té­lé. Lors­qu’on leur de­mande si Ra­dio-Ca­na­da les a pres­sen­tis pour re­le­ver le dé­fi, nos « mé­chants » hu­mo­ristes ré­pondent par un ho­che­ment d’épaules. « Eh non! De toute fa­çon, on n’a pas le goût d’être cen­su­rés et de de­voir sou­mettre nos textes aux avo­cats de Ra­dio-Ca­na­da, his­toire de ne pas frois­ser la Chambre des com­munes. Notre pre­mière condi­tion se­rait de ne to­lé­rer au­cune contrainte, ce qui se­rait dif­fi­cile à ob­te­nir. Et puis, quand on a vu l’an der­nier qu’une pro­duc­tion aus­si coû­teuse rap­por­tait aus­si peu aux au­teurs, on se dit non mer­ci! Le mon­tant de 50 000 $ pour six mois de tra­vail et tout le stress que com­porte l’aven­ture, c’est tra­vailler au sa­laire mi­ni­mum, en plus de ris­quer d’y lais­ser notre peau... »

Il reste que Les Za­par­tistes au­ront quand même droit à un Bye-Bye té­lé, puisque leur re­pré­sen­ta­tion du 27 dé­cembre, au Mé­tro­po­lis de Mon­tréal, se­ra cap­tée par les ca­mé­ras pour

CY­NIQUE

dif­fu­sion à la té­lé à la carte, le 31 dé­cembre, à 20 h, à Bell Té­lé (ca­naux 161 et 158 en haute dé­fi­ni­tion). « C’est notre spec­tacle in­té­gral qui se­ra dif­fu­sé. On ne croit pas su­bir de cen­sure », as­su­raient les trois aco­lytes, en rap­pe­lant qu’en 2004, Ra­dio-Ca­na­da avait pré­sen­té leur spec­tacle Le ca­ba­ret mé­dia­tique, à l’une des der­nières émis­sions de la sé­rie Les beaux di­manches.

D’une du­rée de deux heures, cette re­vue de fin d’an­née fe­ra l’ob­jet de la plus im­por­tante tour­née en car­rière des Za­par­tistes, qui roulent leur bosse de­puis 2001. On parle d’un nombre re­cord de 21 re­pré­sen­ta­tions dans 14 villes. « Ça gros­sit d’an­née en an­née », se ré­jouit le trio. Le spec­tacle af­fi­che­ra de nou­veau une sa­veur fon­ciè­re­ment po­li­tique. « On n’est pas là pour lan­cer des fleurs », in­sistent les hu­mo­ristes por­teurs du slo­gan Rire est une jo­lie fa­çon de mon­trer les dents.

Avec cy­nisme, ils écor­che­ront les Har­per, Cha­rest, Igna­tieff, Trem­blay et Pé­la­deau de ce monde. Régis La­beaume ne se­ra pas épar­gné, Les Za­par­tistes le dé­cri­vant comme « le Sar­ko­zy de Qué­bec par sa fa­çon d’uti­li­ser les mé­dias ». Ils re­bap­ti­se­ront la Vieille Ca­pi­tale « la jeune ca­pi­teuse, la ville de tous les plai­sirs ».

Un seul vé­ri­table hom­mage se­ra ren­du et les fleurs iront au Mou­lin à pa­roles, la ma­ni­fes­ta­tion sur les Plaines à la­quelle Les Za­par­tistes ont par­ti­ci­pé. Ces der­niers, in­dé­pen­dan­tistes re­con­nus, se pro­clament non-ob­jec­tifs. « On n’est pas neutres; ce n’est pas le man­dat que nous nous sommes don­né », in­siste Fran­çois Pa­te­naude, qui fait équipe avec Fran­çois Pa­ren­teau, Ch­ris­tian Va­nasse et leur com­plice hors scène, Na­dine Vincent.

Leur dis­cours dé­non­cia­teur flirte à peine avec le mi­lieu ar­tis­tique. « Non, on ne fe­ra pas de gag sur Re­né-Charles. On ne veut pas ré­pé­ter le jeu de la grande di­ver­sion de l’ac­tua­li­té que nous dé­non­çons. » Les Za­par­tistes ajou­te­ront du pi­quant en dé­non­çant la corruption sous dif­fé­rentes formes et en y ajou­tant leur chro­nique né­cro­lo­gique, en plus de pro­po­ser leur ver­sion de Tout le monde en parle, qui de­vien­dra « Per­sonne n’en parle »... Les Za­par­tistes se­ront au Mé­tro­po­lis de Mon­tréal, du 26 au 30 dé­cembre, et au Ca­pi­tole de Qué­bec, les 9 et 10 jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.