AS­SO­CIA­TION AVEC LEU­CAN

MON­TRÉAL | C’est après une ren­contre dé­ter­mi­nante avec un gar­çon de dix ans qui a per­du son com­bat contre la leu­cé­mie que la chan­teuse An­nie Ville­neuve a dé­ci­dé de s’as­so­cier à Leu­can, or­ga­nisme ve­nant en aide aux en­fants at­teints de cancer et à leur fa­mi

Le Journal de Quebec - Weekend - - LES CHOIX DE SOPHIE - Agence QMI

« Tout part de cette ren­contre avec William, un gar­çon du Sa­gue­nay-LacSaint-Jean, qui a mal­heu­reu­se­ment per­du son com­bat. William m’a beau­coup ins­pi­rée, au­tant dans mon quo­ti­dien que dans mon art.

C’est d’ailleurs pour lui que j’ai com­po­sé la pièce Mon hé­ros, qui se re­trouve sur mon plus ré­cent al­bum. Grâce à lui, j’ai été té­moin de ce que Leu­can fait pour les en­fants ma­lades, mais aus­si pour leurs fa­milles.

« Bref, c’est un hon­neur pour moi d’être as­so­ciée à cette cause. »

Porte-pa­role de Leu­can, An­nie par­ti­ci­pe­ra aux nom­breuses ac­ti­vi­tés de sous­crip­tion de l’or­ga­nisme, dont l’une des plus connues, le Dé­fi têtes ra­sées. Le plus im­por­tant pour elle, c’est d’al­ler à la ren­contre des en­fants ma­lades : « Pour moi, al­ler m’im­pré­gner de cou­rage et de force me fait le plus grand bien. Cô­toyer ces en­fants, ça re­met les va­leurs à la bonne place. »

An­nie Ville­neuve ne se­rait sans doute pas ca­pable d’exer­cer son mé­tier avec au­tant de pas­sion sans avoir la pos­si­bi­li­té de don­ner un peu de son temps à des causes qui lui sont chères : « J’ai be­soin de don­ner un sens à mon mé­tier, qui s’avère par­fois très su­per­fi­ciel. Le fait de m’as­so­cier à des causes comme Leu­can me ra­mène sur terre et me fait plai­sir. C’est ce qui me per­met de per­sé­vé­rer dans le mé­tier. Je réa­lise que je ne fais pas ce mé­tier-là pour rien. »

Le 6 mars, An­nie Ville­neuve fe­ra sa ren­trée mont­réa­laise au Théâtre StDe­nis. Son spec­tacle se veut à l’image de la femme qu’elle est de­ve­nue. Ac­tuel­le­ment en ro­dage un peu par­tout au Qué­bec, l’ar­tiste sau­ra as­su­ré­ment nous sur­prendre : « J’y in­ter­prète les pièces de mon pre­mier al­bum, ain­si que celles de mon deuxième. J’y ajoute quelques re­prises et même une nou­velle chan­son, une in­édite, que j’ai com­po­sée après le décès de mon grand-père, en avril der­nier. J’ai éga­le­ment toute une nou­velle équipe qui m’en­toure sur scène. J’ai choi­si des mu­si­ciens qui ne se connais­saient pas afin de créer une éner­gie, une at­mo­sphère unique. C’est un spec­tacle dans le­quel on re­trouve des mo­ments par­fois in­times et par­fois in­tenses. »

PHOTO AGENCE QMI

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.