Le se­cret est dans la co­mé­dienne!

La meilleure dé­ci­sion qu’a prise le réa­li­sa­teur Fré­dé­ric D’Amours, dans l’éla­bo­ra­tion de Noé­mie : le se­cret, au­ra été de sé­lec­tion­ner la pé­tillante, cu­rieuse et pas bar­rée pour deux sous Ca­mille Fel­ton pour te­nir le rôle prin­ci­pal.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Cé­dric Bé­lan­ger Le Jour­nal de Qué­bec

La pré­sence de ce pe­tit bout de femme d’à peine dix ans, dans une distribution qui compte pour­tant des « noms » comme Ma­ri­na Or­si­ni, Raymond Bou­chard et Ri­ta La­fon­taine, se veut sans contre­dit la dif­fé­rence entre un film or­di­naire et un film qui passe la rampe.

Parce que même s’il touche à un genre peu ex­ploi­té ré­cem­ment au Qué­bec, le film pour toute la fa­mille, D’Amours ne ré­vo­lu­tionne rien avec cette his­toire de chasse au tré­sor. Tous les cli­chés et élé­ments du conte fa­mi­lial sont réunis, sans pour au­tant que ceux-ci nous tombent sur les nerfs, comme c’est sou­vent le cas dans ce genre de ci­né­ma. Rien d’ir­ri­tant ou qui nous dis­trait un peu trop de l’his­toire.

Celle-ci dé­bute d’ailleurs un an après la mort du ma­ri de Mme Lum­ba­go (Ri­ta La­fon­taine), la voi­sine de Noé­mie (Ca­mille Fel­ton) qui la garde quand les pa­rents (Paul Dou­cet et Ma­ri­na Or­si­ni) de la fillette de huit ans sont re­te­nus au tra­vail et qui agit en­vers cette der­nière comme le fe­rait une bonne grand-ma­man. Une bonne la­sagne pour sou­per, du jus de rai­sin dans les coupes de vin, Noé­mie est trai­tée aux pe­tits oi­gnons.

Cette der­nière, pis­ton­née par les conseils du fan­tôme de M. Lum­ba­go (Raymond Bou­chard), qui lui ap­pa­raît à tout bout de champ, pro­fite de toutes les oc­ca­sions pour se glis­ser chez Mme Lum­ba­go et ten­ter de re­trou­ver le fa­meux tré­sor qui doit s’y ca­cher. Le­quel, on le voit ve­nir à des milles à la ronde, ne se­ra pas tout à fait ce­lui au­quel la fillette s’at­ten­dait.

MO­RALE AUX PA­RENTS

Vous l’au­rez de­vi­né, Noé­mie : le se­cret ne fait pas l’éco­no­mie d’une pe­tite mo­rale des­ti­née aux adultes qui ac­com­pa­gne­ront leur pro­gé­ni­ture. Cette fois-ci, on nous rap­pelle que c’est im­por­tant de pas­ser du temps de qua­li­té avec nos en­fants. Le mé­rite de Fré­dé­ric D’Amours à ce su­jet au­ra été de ne pas ap­puyer trop fort sur le crayon alors que la ten­ta­tion de­vait être énorme de som­brer dans les grandes scènes émo­tives à faire pleu­rer.

Ce­ci dit, ceux qui ver­ront Noé­mie en gar­de­ront un bon sou­ve­nir pour le jeu ra­frai­chis­sant de Ca­mille Fel­ton. Dire que cette en­fant n’avait ja­mais mis les pieds sur un pla­teau de ci­né­ma avant d’être em­bau­chée par l’équipe de pro­duc­tion... On a dé­jà hâte de la re­voir dans Au­ré­lie La­flamme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.