LES MEILLEURS MO­MENTS DES « VIEUX » BYE BYE

Au temps des Fêtes, outre la dinde, les pâ­tés à la viande, les beignes et la messe de mi­nuit, il fut un temps où les Qué­bé­cois s’adon­naient à un ri­tuel d’un tout autre ordre. Le 31 dé­cembre, à 23 h pile, tout le monde s’ins­tal­lait de­vant le té­lé­vi­seur pou

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - De­nise Mar­tel Le Jour­nal de Qué­bec

En fa­mille ou avec des amis, l’émis­sion était pra­ti­que­ment de­ve­nue une re­li­gion. C’était LA fa­çon d’en­ter­rer l’an­née et l’oc­ca­sion d’échan­ger les voeux pour la nou­velle. Un in­con­tour­nable! Au fil des ans, des mil­lions de spec­ta­teurs s’ins­tal­laient fi­dè­le­ment de­vant la té­lé, en sa­li­vant dé­jà à l’idée de rire un bon coup sur le dos des po­li­ti­ciens et de tous ceux qui avaient mar­qué l’ac­tua­li­té du­rant l’an­née. Le len­de­main, c’était « le » su­jet de conver­sa­tion dans les sou­pers de fa­mille.

Au risque d’avoir l’air vieux jeu, les choses ont bien chan­gé. Pour les nos­tal­giques aus­si bien que pour ceux qui n’ont pas connu cette pé­riode de ré­jouis­sances, Ima­vi­sion et Ra­dio-Ca­na­da viennent de mettre en mar­ché un DVD réunis­sant les meilleurs mo­ments de la très po­pu­laire émis­sion. D’une du­rée de deux heures et de­mie, le DVD pro­pose les meilleurs sketches du Bye Bye, de 1968 à 1981. N’ayez crainte, les plus ré­cents n’y sont pas...

Si les noms de Dominique Mi­chel, De­nise Fi­lia­trault, Oli­vier Gui­mond, Denis Drouin, Be­noît Mar­leau sont étroi­te­ment as­so­ciés à la re­vue de fin d’an­née, com­bien par­mi vous se sou­viennent que Do­nald Lau­trec, Louise Fo­res­tier, Claude Landré, Jean-Guy Mo­reau et Marthe Fleu­rant ont fait par­tie de l’équipe du Bye Bye? Sans oublier les Cy­niques qui, à cha­cune de leurs pré­sences, ame­naient une co­lo­ra­tion en­core plus cin­glante.

PIÈCE D’AN­THO­LO­GIE

Pour chaque Bye Bye, on a pré­ser­vé trois ou quatre sketches. Par­mi ceux-ci, il y a bien sûr le fa­meux nu­mé­ro où Oli­vier Gui­mond in­ter­prète un sol­dat canadien char­gé de mon­ter la garde de­vant la mai­son d’un riche an­glo­phone de West­mount, en 1970. Une pièce d’an­tho­lo­gie. Il faut voir aus­si la vic­toire pé­quiste et le ra­pa­trie­ment de la Cons­ti­tu­tion, en 1976. The God­mo­ther avec Dominique Mi­chel et Be­noît Mar­leau, en 1972, et plu­sieurs autres. En sup­plé­ment, Les ori­gines, com­po­sé d’ex­traits du Pe­tit ca­fé en 1957 et de Ça va écla­ter en 1963 avec les doyennes de l’humour Dominique Mi­chel et De­nise Fi­lia­trault.

Par ailleurs, Ima­vi­sion et Ra­dio-Ca­na­da ont aus­si concoc­té un cof­fret de quatre DVD ren­fer­mant 26 des meilleurs épi­sodes de Moi... et l’autre, met­tant en ve­dettre Do­do et De­nise. En tout, 11 heures de vi­sion­ne­ment.

S’il est amu­sant de re­con­naître des ex­pres­sions qui font main­te­nant par­tie des moeurs, Moi... et l’autre per­met d’ap­pré­cier l’ai­sance avec la­quelle les deux jeunes co­mé­diennes ma­niaient l’humour. Presque un la­bo­ra­toire pour com­prendre la mé­ca­nique de l’humour.

PHOTOS COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.