POUR­QUOI AVOIR UN LEC­TEUR BLU-RAY?

Le Journal de Quebec - Weekend - - SUGGESTIONS CADEAUX -

Le lec­teur Blu-ray pro­met d’être un in­con­tour­nable pour Noël. Voi­ci cinq rai­sons de s’en pro­cu­rer un ou d’en of­frir un en ca­deau.

Les qua­li­tés vi­suelle et so­nore du Blu-ray sont net­te­ment su­pé­rieures à celles d’un DVD. Sa­chez ce­pen­dant qu’il vous faut un té­lé­vi­seur HD pour en jouir de ma­nière op­ti­male. De plus, il vous faut un sys­tème de son (ou, du moins, des haut-par­leurs ap­pro­priés) digne de ce nom. Au to­tal, pour vous équi­per d’un ci­né­ma mai­son en HD, comp­tez de 2000$ à 3000$.

Un disque Blu-ray ne se raye pas (ou ne se raye que très dif­fi­ci­le­ment). Fi­nies les pré­cau­tions dignes d’un ver­rier!

Un lec­teur Blu-ray lit aus­si les DVD. Vous n’au­rez pas à re­cons­ti­tuer votre col­lec­tion de films et de do­cu­men­taires.

Bran­ché à In­ter­net (c’est ce qu’on ap­pelle le BD Live), le lec­teur per­met d’avoir ac­cès à du conte­nu sou­vent ex­clu­sif, of­fert par la grande ma­jo­ri­té des stu­dios.

Un disque Blu-ray a une ca­pa­ci­té de sto­ckage su­pé­rieure à celle d’un DVD. On a donc droit à plus de conte­nus sup­plé­men­taires.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.