L’an­née des lip­dubs

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND -

Ça a com­men­cé avec ce­lui des étu­diants de l’UQAM. Puis ça a fait boule de neige.

À tel point qu’on fi­nit l’an­née 2009 en se met­tant à ge­noux et en sup­pliant : « S’il vous plaît, plus de lip­dubs. N’en je­tez plus, la cour est pleine. »

Un lip­dub, c’est une vi­déo d’un long plan-sé­quence sur une chan­son en­traî­nante im­pli­quant tout un groupe de fi­gu­rants qui miment les pa­roles.

Ce­lui des étu­diants en com­mu­ni­ca­tion de l’UQAM sur la chan­son I Got­ta Fee­ling de Black Eyed Peas a été vu par 3 407 000 per­sonnes sur YouTube. C’était sym­pa­thique, ra­fraî­chis­sant. Et tout le monde a vou­lu les imi­ter…

TER­ROIR

Le plus « ter­roir » des lip­dubs : ce­lui de l’Union des pro­duc­teurs agri­coles sur la chan­son Dé­gé­né­ra­tions de Mes Aïeux. Les agri­cul­teurs réunis en congrès ont swin­gué la ba­quaise dans le fond de la boîte à bois.

Le plus « chan­son­nier » des lip­dubs : ce­lui de Gilles Vi­gneault et ses amis sur la chan­son La danse à Saint-Di­lon. On y voit Ke­vin Parent, The Lost Fin­gers, Ca­the­rine Durand, les Jus­ti­ciers mas­qués, Ste­fie Shock et même Fran­cis Ca­brel qui ap­pa­raît sur un écran d’or­di­na­teur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.