∫ LES PLUS BEAU CA­DEAU DE NOËL DE NOS AR­TISTES

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND -

Vingt-quatre ar­tistes, dont Ma­rieÉ­laine Thi­bert, Joël Le­gendre, JeanMi­chel Anc­til et Ca­ro­line Né­ron, se rap­pellent le plus beau ca­deau de Noël qu’ils ont re­çu.

Agence QMI

«Ma grand-mère m’a of­fert une croix bé­nite par le pape Jean-Paul II. J’ai été très émue de re­ce­voir ce ca­deau de ma grand-mère, car ce­la me mon­trait qu’elle vou­lait me pro­té­ger.»

- MAR­TINE ST-CLAIR

«Quand j’étais jeune, je comp­tais mes ca­deaux. Leur va­leur n’avait pas d’im­por­tance, c’était le nombre qui comp­tait. Une an­née, ma mère m’a joué un tour et n’a dé­po­sé qu’un seul gros ca­deau sous l’arbre. J’étais dé­çue… Mais lorsque j’ai ou­vert la boîte, j’ai dé­cou­vert une foule de pe­tits pa­quets em­bal­lés à l’in­té­rieur!»

- CA­RO­LINE NÉ­RON

«Quand j’étais pe­tite - j’avais peut-être sept, huit ans -, mes pa­rents m’ont ache­té un chien. Ils m’avaient tou­jours dit qu’ils n’en vou­laient pas. Je me sou­viens, mon père chan­tait très fort pen­dant le ré­veillon, cette an­née-là, afin de cou­vrir les pleurs du chiot qui était dans le sous-sol. Comme je suis en­fant unique, l’ar­ri­vée de ce chien a re­pré­sen­té beau­coup dans ma vie.»

- ÉLYSE MAR­QUIS

«Une pou­pée Bout d’chou. Elle avait un cer­ti­fi­cat de nais­sance et toute une vie. Je l’ai­mais tel­le­ment.» - MARIE-PIERRE

AR­THUR «Le plus beau ca­deau que j’ai re­çu, c’est un billet de spec­tacle pour Pat Me­the­ny, à l’oc­ca­sion du Fes­ti­val de Jazz de Mon­tréal.»

- ALAIN DUMAS

«Une console Co­le­co­vi­sion, que ma mère m’avait ache­tée quand j’avais huit ou neuf ans.» - NI­CO­LA CIC­CONE

« L’amour.» «Mon père m’avait ache­té le pre­mier jeu vi­déo au monde, le Tel­star, qui était l’équi­valent du Plays­ta­tion. Il n’y avait qu’un seul choix: le ten­nis. C’était une im­mense console avec deux bou­tons. J’ai pas­sé la nuit à jouer avec mon cou­sin.»

- FRAN­ÇOIS MO­REN­CY

- PAUL PI­CHÉ

«Ma pre­mière gui­tare élec­trique et mon pre­mier am­pli­fi­ca­teur of­ferts par mes pa­rents. J’avais sept ans.»

- MAXIME LAN­DRY

«Je suis un grand ama­teur de mo­to et d’en­gins du genre. Je me sou­viens avoir re­çu, jeune, quelques pistes de

course.»

- DAVID LA HAYE

«Mes en­fants me font des tonnes de ca­deaux, alors d’en nom­mer qu’un seul ris­que­rait de faire un peu de bis­bille dans la fa­mille.»

- PA­TRICK LABBÉ

«Quand j’étais pe­tit, j’avais eu une belle tuque de ho­ckey, exac­te­ment comme dans la chan­son de Beau Dom­mage. Je pense l’avoir gar­dé pen­dant en­vi­ron cinq ans.»

- GILLES RE­NAUD

«Je n’ou­blie­rai ja­mais le Noël de mes 14 ou 15 ans. J’avais de­man­dé à mes pa­rents un man­teau, un genre de cape avec un grand ca­pu­chon. J’y te­nais beau­coup. Cette an­née-là, mes pa­rents m’avaient ache­té des skis et, comme on avait eu de la neige avant Noël, j’avais eu mon ca­deau deux se­maines avant les fêtes. Quand est ve­nu le temps de dé­bal­ler les ca­deaux, à mi­nuit, ma cape n’était pas là. Comme toute ado­les­cente, j’étais fu­rieuse et je bou­dais dans mon

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.