JOHN WOO RE­CE­VRA UN LION D’OR POUR SA CAR­RIÈRE

ROME | (AFP) John Woo, réa­li­sa­teur entre autres de Volte/Face (1997) et de Mis­sion im­pos­sible 2 (2000), re­ce­vra un Lion d’or pour sa car­rière lors de la pro­chaine Mos­tra de Ve­nise, qui se tien­dra du 1er au 11 sep­tembre 2010.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

Dans ses films, John Woo, « l’un des plus grands in­no­va­teurs du lan­gage ci­né­ma­to­gra­phique contem­po­rain , a su trans­fi­gu­rer le mou­ve­ment hy­per­bo­lique (qui défie la force de gra­vi­té) et la vio­lence exas­pé­rée, à tra­vers une touche très ori­gi­nale de poé­sie et de ro­man­tisme », se­lon le com­mu­ni­qué de la Mos­tra.

« Avec sa concep­tion ré­vo­lu­tion­naire de la mise en scène et du mon­tage, il a re­nou­ve­lé de fond en comble, en le por­tant à la sty­li­sa­tion la plus ex­trême, le film d’ac­tion, aus­si bien en Asie qu’à Hol­ly­wood », tou­jours se­lon le com­mu­ni­qué. Le ci­né­ma de John Woo « mé­lange les genres et unit le res­pect des va­leurs clas­siques, comme l’ami­tié vi­rile et l’hon­neur, aux rythmes ver­ti­gi­neux et aux cho­ré­gra­phies ty­piques des arts mar­tiaux ».

John Woo, né en Chine le 1er mai 1946, a gran­di à Hong Kong, où il a com­men­cé sa car­rière ( Le syn­di­cat du Crime, À toute épreuve ) avant de s’ins­tal­ler à par­tir de 1992 à Hol­ly­wood ( Bro­ken ar­row, avec John Tra­vol­ta, Les mes­sa­gers du vent, Pay­check avec Ben Af­fleck).

Il est en­suite re­ve­nu en Chine pour mettre en scène Les Trois Royaumes (2008), qui est à la fois le plus gros bud­get et le plus gros suc­cès au box-of­fice de l’his­toire du ci­né­ma chi­nois.

PHOTO REUTERS

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.