LETOP DESSÉRIES QUÉ­BÉ­COISES

Un tsu­na­mi nom­mé té­lé­réa­li­té s’est abat­tu sur le pe­tit écran qué­bé­cois au tour­nant du siècle. En 2003, le Qué­bec s’est mis à l’heure du vedettariat ins­tan­ta­né.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin Agence QMI

De­puis, les pro­duc­teurs et dif­fu­seurs d’ici achètent, adaptent ou conçoivent des concepts dans les­quels Mon­sieur et Ma­dame Tout-le-monde ont droit à leurs 15 mi­nutes de gloire.

L’OU­RA­GAN STAR ACA­DÉ­MIE

Coup sur coup, en 2003, le Qué­bec a fait la connais­sance avec Star Aca­dé­mie, à l’hi­ver, et Loft Sto­ry, à l’au­tomne. Si le pu­blic adopte fa­ci­le­ment le concept, l’in­tel­li­gent­sia s’in­surge. Les in­tel­los cherchent à sa­voir pour­quoi le pu­blic s’in­té­resse tant aux élu­cu­bra­tions de Mé­la­nie et Hugues dans leur tente-à-cul et pour­quoi il s’émeut de­vant les prouesses vo­cales d’une cer­taine Marie-Élaine.

La ré­ponse du pu­blic est sans équi­voque : les deux té­lé­réa­li­tés at­tirent ra­pi­de­ment plus d’un mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs. Qui plus est, en bout de course, Ju­lie Sny­der et Star Aca­dé­mie, édi­tion 1, iront cher­cher jus­qu’à trois mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs, le di­manche soir. Le bain­tour­billon de Loft Sto­ry fait ja­ser dans les chau­mières, alors que Wil­fred, Marie-Élaine et com­pa­gnie de­viennent les stars «chou­choutes» du Qué­bec. Les ve­dettes ven­dront même jus­qu’à 500 000 exem­plaires de l’al­bum Star Aca­dé­mie 2003.

Par ailleurs, outre la té­lé­réa­li­té, plu­sieurs sé­ries ont mar­qué l’uni­vers de la té­lé­vi­sion au Qué­bec. Avec des sé­ries comme La ga­lère, Les In­vin­cibles ou La vie, la vie... la pre­mière dé­cen­nie du XXIe siècle a été do­mi­née par les tren­te­naires au pe­tit écran.

DES PE­TITS

De­puis cet hi­ver qui a chan­gé le vi­sage de la té­lé, les concepts ap­pa­ren­tés à la té­lé­réa­li­té se mul­ti­plient. Si Pour le meilleur ou pour le pire n’a pas te­nu la route, le suc­cès d’Oc­cu­pa­tion double ne se dé­ment pas. La der­nière édi­tion, la sixième du concept, a at­ti­ré plus de 1,7 mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs se­maine après se­maine... Ma mai­son Ro­na tient aus­si le coup de­puis sept ans avec des cotes d’écoute sem­blables.

Et que dire de toutes ces tra­duc­tions qu’on nous pro­pose comme Le ba­che­lor, La fièvre de la danse, Du ta­lent à re­vendre ou de ces té­lé­réa­li­tés qui mettent en ve­dette un nain qui cherche une femme, une mère de fa­mille qui dé­cide du ma­ri de sa fille... et ce n’est pas fi­ni.

SÉ­RIES

AVEUX

LAGA­LÈRE

UNGARS,UNEFILLE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.