TOP10 DESSÉRIES

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION -

duQué­bec

Le­sIn­vin­cibles

Même si les au­teurs Fran­çois Létourneau et Jean-Fran­çois Ri­vard (aus­si réa­li­sa­teur) ont tou­jours re­fu­sé de voir leurs hé­ros comme des « loo­sers », force est d’ad­mettre que leurs P.A, Rémi, Steve et Car­los re­fu­saient tout en­ga­ge­ment et même res­pon­sa­bi­li­té. La sé­rie dé­bu­tait d’ailleurs avec le pacte des gars vou­lant qu’ils fassent une rup­ture avec leur co­pine res­pec­tive. Un mé­lange de réa­li­té et de BD avec une fi­nale dont on se sou­vient en­core, la mort de Lyne-la-pas-fine, per­son­nage dé­fen­du par Ca­the­rine Tru­deau.

2. Mi­nuit­le­soir

Sans au­cun doute la sé­rie la plus noire qu’a pro­po­sée le pe­tit écran au cours des der­nières an­nées. Elle ra­con­tait no­tam­ment la vie de trois hommes qui connais­saient des dif­fi­cul­tés face à un nou­veau mi­lieu de tra­vail. Le co­mé­dien Claude Le­gault et l’au­teur Pier­reYves Bernard ont si­gné la sé­rie, qui a du­ré trois ans et ra­flé de nom­breux Gé­meaux. Mal­gré son pro­pos sombre, Mi­nuit le soir com­por­tait son large lot de sen­si­bi­li­té.

3. Laga­lère

Dans la fou­lée du cou­rant des mères in­dignes de ce monde, Re­née-Claude Bra­zeau nous a pro­po­sé La ga­lère. Quatre femmes qui se conduisent comme des hommes — elles fument, elles jurent — et qui ont bien de la dif­fi­cul­té à vivre leur condi­tion pa­ren­tale. L’au­to­mu­ti­la­tion, le re­jet, l’éro­tisme... au­tant de thèmes pas tou­jours fa­ciles à ex­ploi­ter, mais com­bien pré­sen­tés avec doig­té par Mme Bra­zeau.

4. LesBou­gon

Fa­mille ir­ré­vé­ren­cieuse par ex­cel­lence du Qué­bec, Les Bou­gon ont fait dres­ser les che­veux sur la tête de bien des té­lé­spec­ta­teurs. On se sou­vient tous de cette fa­meuse scène du fu­ret et Ju­nior (Antoine Ber­trand). Plu­sieurs ont alors pous­sé de hauts cris. Que dire aus­si du com­por­te­ment de Do­lo­rès et du «mo­noncle» de la sé­rie? Les Bou­gon au­ront aus­si don­né l’oc­ca­sion de voir les ta­lents de pro­duc­trice de Fa­bienne La­rouche.

5. Ungars,unefille

7. An­nieet­ses­hommes

Avec cette sé­rie de cap­sules hu­mo­ris­tiques, Guy A. Le­page a ame­né une nou­velle fa­çon de faire dans la fac­ture té­lé­vi­suelle qué­bé­coise. De­puis, l’émis­sion a fait des pe­tits, dont no­tam­ment Les Parent et toutes ces cap­sules qui foi­sonnent le monde de la té­lé sur le Web. Guy et Syl­vie, les hé­ros de Le­page, ont su dé­ri­der le Qué­bec pen­dant de nom­breuses sai­sons sans tom­ber dans la vul­ga­ri­té, «road run­ner» com­pris.

6. Taxi0-22

On a tous un Ro­ga­tien au fond de nous. Pa­trick Huard l’in­carne à mer­veille. Le plus po­pu­laire des chauf­feurs de taxi au Qué­bec a une opi­nion sur tout et il ne se gêne pas pour la dire. Même s’il se rend compte qu’il n’a pas rai­son ou qu’il est sans ar­gu­ment, notre Ro­ga­tien ne lâche pas et garde ses idées ar­rê­tées. Pour le mo­ment, on ne sait pas s’il y au­ra une cin­quième sai­son de Taxi 0-22 . Ce n’est pas dans les pro­jets de Huard pour 2010, à tout le moins. Sé­rie qui a te­nu l’an­tenne pen­dant sept ans, An­nie et ses hommes a at­ti­ré son mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs se­maine après se­maine. Plu­sieurs té­lé­spec­ta­teurs se re­con­nais­saient dans l’uni­vers d’An­nie ou ce­lui de ses hommes. An­nie, in­ter­pré­tée par Guy­laine Trem­blay, in­car­nait à elle seule la force et la fra­gi­li­té de l’être hu­main. Mère, amante et épouse im­par­faite, elle a été un mi­roir pour des Qué­bé­coises, tout comme son Hugo (Denis Bou­chard) avec ses forces, ses fai­blesses et son ca­rac­tère bour­ru per­son­ni­fiait le Qué­bé­cois.

8. La vie, la vie

Le té­lé­ro­man de Sté­phane Bour­gui­gnon a été un des pre­miers, si­non le pre­mier, à nous trans­por­ter dans l’uni­vers des tren­te­naires. La vie, la vie a mar­qué notre uni­vers té­lé­vi­suel de par sa fac­ture, sa cou­leur. Pour plu­sieurs té­lé­spec­ta­teurs, La vie, la vie a été l’oc­ca­sion de faire connais­sance avec plu­sieurs jeunes co­mé­diens in­con­nus jus­qu’alors et qui com­men­çaient une car­rière en té­lé­vi­sion (Ma­cha Li­mon­chik, Nor­mand Da­neau...)

9. Ram­dam

Dans la li­gnée de Wa­ta­ta­tow!, cette sé­rie jeu­nesse a fait les beaux jours de Té­lé-Qué­bec... Toutes les pré­oc­cu­pa­tions des jeunes (et même des moins jeunes) ont été abor­dées dans cette sé­rie qui au­ra per­mis de faire connais­sance avec toute une gé­né­ra­tion de jeunes co­mé­diens, dont Marie-Loup Wolfe, Ja­son RoyLé­veillée et de nom­breux autres.

10. Vir­gi­nie

De­puis plus de 10 ans, Fa­bienne La­rouche nous amène quo­ti­dien­ne­ment dans l’uni­vers sco­laire, à l’école Sain­teJeanne D’Arc, l’antre de son hé­roïne, Vir­gi­nie. Il faut sou­li­gner le tra­vail de l’au­teure qui écrit seule cette sa­ga quo­ti­dienne. Un ex­ploit en soi. L’émis­sion a connu des hauts et des bas, des dé­parts — dont ce­lui de Chan­tal Fontaine, l’hé­roïne de la sé­rie — et des re­tours — ceux de Ji­ci Lau­zon ou Mar­tin La­roque. Vir­gi­nie, contre vents et ma­rées, at­tire une moyenne d’un peu plus d’un de­mi-mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs.

Men­tion spé­ciale. Aveux

Plu­sieurs sont dé­jà en manque d’Aveux, sé­rie poé­tique si­gnée Serge Bou­cher, qui a en­traî­né une nou­velle fa­çon de faire en ma­tière de réa­li­sa­tion. Des mo­no­logues, des si­lences, des per­son­nages qui parlent en voix hors champ... tous des élé­ments qu’on a ra­re­ment vus en té­lé qué­bé­coise. Claude Des­ro­siers, le réa­li­sa­teur, a fait des mi­racles avec cet Aveux. Brillantes in­ter­pré­ta­tions de Guy Na­don, Danièle Proulx et Marie-Gi­nette Guay. Vi­te­ment le cof­fret DVD et la pro­chaine sé­rie de Bou­cher, Ap­pa­rences.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.